Autres

Vermorel sur les pas des compagnons

Mots clés : Conservation du patrimoine - PME

Labellisée Entreprise du patrimoine vivant, la PME de Rodez œuvre à la fois sur le petit patrimoine rural et sur les monuments historiques.

Si Dominique Vermorel a posé son sac à Salles-la-Source, à quelques encablures de Rodez (Aveyron), il le doit à la flamboyante présence de la cathédrale de grès rouge qui domine la capitale rouergate : « J’avais 25 ans, j’étais fasciné, j’ai travaillé deux ans sur le chantier de sa restauration. » Une rencontre décisive qui clôture dix ans de Tour de France pour le jeune compagnon. Aujourd’hui, Dominique Vermorel a 54 ans et l’entreprise qu’il a créée en 1988 travaille toujours sur la vénérable bâtisse. Ils étaient deux au démarrage de l’aventure, Vermorel compte maintenant une cinquantaine de salariés. Labellisée Entreprise du patrimoine vivant, la PME intervient pour l’essentiel sur l’ensemble du Grand Sud-Ouest, Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, Aquitaine Limousin, Auvergne… « Une famille plus qu’une entreprise », spécialisée dans la maçonnerie, la taille de pierre, la sculpture. Des métiers qui s’inscrivent « autant comme des savoir-être que des savoir-faire », souligne le chef d’entreprise dans l’esprit et la culture de l’excellence acquise chez les Compagnons du Devoir, complétée à Venise au Centre européen de formation d’artisans pour la conservation du patrimoine et à l’Ecole d’Avignon, Centre de ressources sur le bâti ancien.

Transmission du savoir-faire.

Les cathédrales, celles d’Albi, de Tulle, de Mende, avec celle de Rodez, comptent toujours parmi les chantiers majeurs, actuels ou récents, de l’entreprise. A côté d’autres édifices, religieux ou civils : abbatiale de Beaulieu-sur-Dordogne, abbaye de Fontfroide dans l’Aude, château de Dio-et-Valquières dans l’Hérault, théâtre de Castres, etc. « Mais nous intervenons aussi fréquemment sur des petits chantiers, réfection d’une grange, d’une maison particulière, d’un ancien lavoir, ou le mausolée de Cabrol, fondateur et directeur des mines et usines de Decazeville. » Un chantier emblématique pour l’entreprise est la restauration intégrale du château de Bournazel (Aveyron), joyau Renaissance acquis par un couple de passionnés, Gérald Harlin, directeur financier du groupe Axa, et son épouse Martine. Vermorel, qui maîtrise l’ensemble de la chaîne, de l’extraction du matériau avec le rachat en 1998 des Atelier et Carrière de Molière (Rosières, Tarn) à la sculpture d’une métope ou la pose d’un enduit, collectionne les prix, reconnaissance de la qualité de son travail. Même si la baisse des crédits alloués au patrimoine ancien inquiète Dominique Vermorel, il attache, dans le droit fil du compagnonnage, une attention particulière à la transmission avec en permanence une dizaine de jeunes en formation. « Nous sommes des passeurs. Le numérique ne remplacera jamais le geste de la main, il est essentiel de sauvegarder ce savoir. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X