Territoires

Vendée Les élus locaux vent debout contre l’abandon de l’A831

Mots clés : Etat et collectivités locales

Aucun courrier officiel ne l’a entériné, mais la déclaration d’utilité publique (DUP) étant arrivée à son terme le 12 juillet, le projet d’autoroute devant relier Fontenay-le-Comte (Vendée) à Rochefort (Charente-Maritime) semble enterré par le gouvernement. A l’exception des écologistes, ce projet estimé à 900 millions d’euros (dont 137,5 pris en charge par l’Etat) est pourtant soutenu par l’ensemble des acteurs politiques locaux.

« Un coup de poignard ». Dans les milieux économiques, qui comptaient sur ce projet pour désenclaver le sud de la Vendée et La Rochelle, c’est la douche froide. « Ce refus est un coup de poignard pour la filière du BTP qui a déjà perdu 900 emplois en un an », a rappelé Wilfrid Montassier, conseiller départemental UDI de Montaigu/Saint-Fulgent. « Alors que le gouvernement martèle à longueur de temps “ l’emploi, l’emploi, l’emploi “, il est inconcevable de se priver de projets faisant consensus politique et ayant bénéficié de compensations environnementales exceptionnelles », ont déploré, dans un communiqué, Bruno Hug de Larauze, président de la CCI Pays de la Loire, et Joseph Moreau, président de la CCI de la Vendée. Pour le député Les Républicains Bruno Retailleau, « c’est maintenant à l’Etat et à Madame Royal de nous trouver une solution alternative ». La construction d’une portion 2 x 2 voies est encore possible mais, sans financement privé, la facture sera salée pour les collectivités et le projet devra être entièrement repensé. « DUP, financement : tout est à reprendre et ça prendra des années », estime Alain Leboeuf, président de la commission Infrastructures, Réseaux et Mobilité au conseil départemental de la Vendée. Reste les alternatives du contournement de Marans et de l’aménagement de la départementale 137 où, chaque jour, entre 10 000 et 25 000 véhicules traversent le marais poitevin. Le débat est ouvert.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X