Territoires

Vendée Accessibilité : les artisans sont prêts, pas les collectivités

Mots clés : Accessibilité - Artisanat - Etat et collectivités locales

Cent sept, c’est le nombre d’artisans vendéens titulaires de la marque Handibat, une démarche volontaire et exigeante dans le domaine de l’accessibilité et de l’adaptabilité au bâti. « C’est le record français, juste devant le Nord », note Gabriel Desgrouas, président d’Handibat Développement, qui regroupe 2 500 professionnels. « Maintenant, notre gros chantier, c’est le cognitif », déclare Pierrick Adrien, président de la Capeb Vendée.

Moins d’un quart des ERP accessibles. Ce volontarisme des professionnels est loin de se retrouver chez les maîtres d’ouvrage publics du département. Sur les quelque 12 000 établissements recevant du public (ERP) de Vendée, seuls 2 600 sont accessibles. Plus de 6 400 ERP n’ont engagé aucune démarche particulière et, si 3 563 ERP se sont manifestés pour mettre en place un Agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) prévu par la loi, seuls 516 dossiers ont été déposés. « C’est bien en dessous de la moyenne nationale », déplore Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X