Autres Italie

Vélum sonore

« La frontière invisible », tel est le nom de l’installation éphémère imaginée par les architectes de l’agence pékinoise MAD à l’occasion du récent Salon du meuble de Milan. Disposé entre loggia et jardin, dans la cour d’honneur de l’université de la ville, ce vélum entend brouiller la perception du ciel et des façades en jouant avec des lanières translucides d’ETFE tendues entre deux structures de rive en acier. Délicatement coloré en un dégradé de rouge orangé, le dispositif murmure avec le vent, à la manière d’une harpe éolienne. « Notre installation estompe les frontières entre architectures traditionnelle et contemporaine, pour mieux faire dialoguer passé et présent », explique Ma Yansong, fondateur de l’agence MAD.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X