Territoires

Vaucluse Le BTP espère une embellie en 2016

Mots clés : Entreprise du BTP

«Nous pouvons être raisonnablement optimistes et croire en un rebond de l’activité courant 2016 et en 2017 », affirme Jean-Yves Chemin, président de la fédération du BTP de Vaucluse. Après avoir enregistré un nouveau recul en 2015 (600 emplois perdus, une commande publique qui a baissé de près de 100 millions d’euros en deux ans), le BTP dans le département (11 700 salariés, 2 300 entreprises) commence à entrevoir quelques signes d’évolution positive pour les mois à venir. Les ventes de logements neufs repartent à la hausse sous l’effet du PTZ et du dispositif Pinel. Les exécutifs sont en place dans les collectivités et les projets peuvent s’engager. La profession s’est aussi beaucoup mobilisée pour mettre en place, avec les maîtres d’ouvrage, des conventions de bonnes pratiques permettant de lutter contre les offres anormalement basses et la concurrence déloyale…

Du foncier constructible disponible. « Nous arrivons effectivement à une période charnière : il y a rarement eu autant de foncier constructible dans le département. Les premiers appels d’offres du tramway sont lancés et le début des travaux de ce projet structurant est imminent. Le marché de la rénovation énergétique commence également à s’ouvrir. Espérons simplement que toutes les mesures prises pour soutenir notre secteur soient maintenues et pérennisées », confirme Jean-Yves Chemin. Le foncier disponible et opérationnel concerne les secteurs Bel Air, Joli Jean et Courtine à Avignon, l’écoquartier de Beaulieu à Monteux, les Croisières à Carpentras, la gare à l’Isle-sur-Sorgues, la gare et le MIN (marché d’intérêt national) à Châteaurenard, la Combe à Villeneuve-lès-Avignon, etc. Soit autant de zones sur lesquelles demain des chantiers de VRD et de bâtiment pourront s’ouvrir. « Il y a dix ans, les nouveaux ponts de Pertuis et de Cavaillon, la ligne TER Avignon-Carpentras n’étaient que des projets. Aujourd’hui, ils sont réalisés. Nous devons continuer à nous battre pour que les dossiers avancent et que le département se développe », assure Jean-Yves Chemin.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X