Territoires

Vaucluse CMBC repris par un jeune dirigeant d’Eiffage TP

Mots clés : Entreprise du BTP - Management - Travaux publics

«Je voulais m’investir à la tête d’une PME, remettre les mains dans le cambouis, et j’ai rencontré Jean-Paul Bouisse qui cherchait à passer le relais », explique Jérôme Scoffoni. Jeune directeur régional d’Eiffage TP en région parisienne après un passage dans la haute administration (ministère de l’Equipement, puis ministère des Finances), cet X-Ponts de 37 ans vient de reprendre l’entreprise de construction métallique Bouisse CMBC, basée à Cavaillon. Créée en 1958 par Henri Bouisse puis dirigée par Jean-Paul Bouisse, cette PME de 50 personnes s’est bâtie une solide notoriété dans le secteur (charpente, couverture, bardage, métallerie et serrurerie), réalisant de nombreux bâtiments et ouvrages en Paca et au-delà.

Les ouvrages complexes dans le viseur.

« Ce sont les références et la qualité de l’outil industriel – une entreprise dotée d’un atelier de fabrication moderne et performant et d’un bureau d’étude intégré – qui ont retenu mon attention. Mon objectif est de renforcer ce positionnement de l’entreprise sur la technicité et la capacité à réaliser, clés en main, des ouvrages complexes », précise Jérôme Scoffoni. Trois ingénieurs chargés d’affaires ont été déjà recrutés pour accompagner cette évolution et cette montée en gamme de CMBC, qui a réussi récemment à décrocher l’extension du terminal passager T2 de l’aéroport de Nice avec Eiffage et la construction du futur pôle culturel de Mougins, un projet de l’agence Chabanne et Partenaires.

CMBC réalise actuellement 10 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’objectif de Jérôme Scoffoni, si les vents sont porteurs, est d’atteindre 15 millions d’euros, grâce à une présence renforcée, tant en marchés publics que privés, en région Paca, à l’export (Dom-Tom) et en région parisienne. CMBC réalise actuellement la nouvelle usine Transfix à La Garde (Var), une salle de spectacles à La Seyne (Var), des surfaces commerciales, une usine pour Coca-Cola à Grigny (Essonne), etc. Elle est également sur le point de décrocher une certification CE (EN 1090) pour l’exécution des structures en acier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X