Régions

Vallauris Pignatta et Ineo s’attaquent aux PPP

Mots clés : Contrat de partenariat - Eclairage urbain - Energie renouvelable - Entreprise du BTP - Tourisme

«Nous avons la force d’un grand groupe et la réactivité d’une PME familiale », annonce Marc Pignatta, directeur d’exploitation de Pignatta SAS (19,5 millions d’euros HT de chiffre d’affaires en 2009, 130 personnes). Cette entreprise historique du bassin cannois, créée en 1946 par Désiré Pignatta, spécialisée dans l’installation et la maintenance électrique dans le tertiaire et la gestion d’éclairage public, vient de décrocher avec Ineo (groupe GDF Suez) dont elle est filiale depuis 2001, le PPP éclairage de la ville de Vallauris-Golfe Juan. Il s’agit du premier contrat de ce type passé dans la région et du premier conclu par Ineo. Pendant un an, les équipes de Pignatta, appuyée par la direction déléguée Provence Côte d’Azur d’Ineo et la direction centrale du groupe, ont travaillé à la préparation de ce projet, pour au final remporter un marché de 19,6 millions d’euros TTC sur quinze ans. Son cahier des charges prévoit qu’au cours des vingt-et-un prochains mois, Pignatta réalise 7,5 millions d’euros d’investissements sur la commune, soit la rénovation complète de l’éclairage de six quartiers de Vallauris (3 000 points lumineux) qui vont permettre de diminuer de 25 % la consommation d’énergie de la ville.

Ce PPP prévoit également la rénovation et l’exploitation des signalisations de onze carrefours, la construction et la gestion des panneaux à messages variables et la réalisation d’illuminations festives de fin d’année. Pignatta, avec son terrassier habituel Taze, va lancer prochainement une première tranche de travaux de 3,5 millions d’euros.

De nombreux marchés signés

Ce contrat vient compléter un carnet de commandes déjà bien garni de la PME. « Après une année 2009 hésitante, beaucoup de projets se concrétisent pour nous en 2010 et 85 % de notre chiffre d’affaires de l’année prochaine sont déjà engrangés. Et pour 2011, nous avons également une bonne visibilité », explique Marc Pignatta. L’entreprise va ainsi intervenir, dans le domaine tertiaire dirigé par Luc Pignatta, sur de nombreux projets publics et privés : la rénovation du Palais des festivals de Cannes, la construction du parking Saint-Nicolas à Cannes, celle du centre des loueurs auto de Vinci sur l’aéroport de Nice, la reconstruction de la station d’épuration du bassin cannois, la création de l’hôtel Seze à Saint-Tropez, etc. Plus la gestion de l’éclairage public de Cannes, Grasse, Le Cannet, Mandelieu, soit 35 000 points lumineux et la réalisation d’illuminations festives.

Epaulé par son fils Hervé Pignatta, Marc Pignatta a prévu de se développer sur le créneau du photovoltaïque public et privé et d’étudier avec Ineo les nouveaux PPP qui sortiront dans la région.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X