Territoires

Valenciennois Une boucle d’eau peut en cacher une autre

Retenu en décembre dernier dans le cadre de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable », le projet d’écoquartier d’Aulnoy-lez-Valenciennes va entrer en phase opérationnelle avec l’aménagement d’une boucle d’eau de un kilomètre qui desservira les 12 îlots de cette future zone d’habitat de 400 logements. Une première tranche de 120 logements est prévue sur trois îlots avec de l’habitat individuel groupé, des collectifs en R+4 à R+6 et des types intermédiaires.

Le consortium lauréat est composé d’Atelier d’Etudes environnementales (A2E), Armines, GrDF, BC Neoximo, Ridoret Menuiserie, Idex, Cofely Axima et de la Ville d’Aulnoy-lez-Valenciennes. L’architecte nordiste Jean-Luc Collet (A2E) porte ce projet labellisé rev3 (troisième révolution industrielle) depuis de nombreuses années, qui prévoit de doper la température de la boucle en récupérant des calories supplémentaires grâce à des serres maraîchères et des capteurs solaires sur les bâtiments. « Je souhaite innover avec des façades aérothermiques récupérant l’air chaud qu’elles sont capables de produire », ajoute ce cerveau en ébullition.
Pour la première fois en France, la boucle d’eau d’Aulnoy-lez-Valenciennes fonctionnera grâce à des pompes à chaleur à absorption gaz naturel. A noter que le Valenciennois bénéficie déjà d’une boucle d’eau sur le Parc des rives de l’Escaut, dont les pompes – électriques, celles-là – fournissent le chauffage et l’eau chaude sanitaire de la Serre numérique, en même temps qu’elles alimentent l’îlot Folien, autre écoquartier en devenir, lui aussi labellisé Démonstrateur industriel pour la ville durable. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X