Actualité Mantes-la-Jolie

Val-Fourré : l’accession sociale, outil du renouvellement urbain

«On est loin de cette époque – il y a quinze ans – où tout le monde voulait fuir le Val-Fourré. Aujourd’hui, chacun entend y devenir propriétaire. C’est un renversement total de situation », souligne Jean-Luc Santini, adjoint au maire de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Le quartier accueille déjà deux opérations en accession sociale à la propriété : l’une, réalisée par Icade (24 maisons, 20 logements collectifs) ; l’autre, développée par Propria (58 logements avec un hôtel de 80 chambres). La filiale du groupe Constructa lancera aussi à la fin de l’année les travaux de 56 autres logements en accession sociale, à l’emplacement des tours Ramon, foudroyées en 2005. « Ces programmes apportent de la mixité. Ils permettent aussi aux habitants de rester dans leur quartier tout en concrétisant un élément de leur parcours résidentiel », ajoute l’élu qui précise que « la demande est forte ».

Ne pas reconstruire de logements sociaux sur site

D’autres opérations de ce type sont donc prévues, à raison d’une soixantaine de logements par an. « Une dizaine de terrains sont identifiés et six opérateurs potentiels : Arc, Bouygues, Constructa, Gambetta, Icade et Nacarat, seront consultés pour chaque opération », précise Fabrice Lévi, directeur du développement et des programmes urbains à l’Epamsa (Etablissement public d’aménagement du Mantois), en charge du projet de rénovation urbaine. Dans le Mantois, le choix a été fait de ne presque pas reconstruire de logements sociaux sur site. Les 1 255 logements démolis seront reconstitués, pour près de 60 %, dans le périmètre de la communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines, soit dans le centre à travers des opérations de densification, soit dans les communes voisines soumises à l’obligation de rattrapage de la loi SRU et pour un tiers, en dehors de l’agglomération, à l’échelle plus large du département, fait très rare en Ile-de-France. Seuls 169 logements sociaux seront recréés dans le quartier du Val-Fourré : la première opération (45 logements) depuis la construction du quartier dans les années 1970 est en chantier. Livraison prévue au premier semestre 2011.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X