Régions Savoie

Val-d’Isère aménage son Coin pour 200 M€

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP - Marché de l'immobilier - Travaux publics

6 250

Nombre d’entreprises de travaux publics dans la région en 2016. Source : Cerc.

15,7

Mds € Chiffre d’affaires total du secteur du bâtiment dans la région en 2016.

Source : Cerc.

49 100

Nombre de logements mis en chantier en 2016 dans la région, soit 13 % des constructions en France.

Après une trentaine d’années de gestation, le réaménagement du Coin de Val, à Val-d’Isère, se concrétise. Principalement occupé par des hôtels, commerces et résidences datant des années 1960 et 1970, ce quartier déparait une commune qui s’est engagée, dès le début des années 1980, dans une restructuration urbanistique lourde.

« Notre objectif est de lui redonner le charme des villages de montagne. Ce programme va aussi nous permettre de regagner une partie des “ lits chauds ” [lits touristiques occupés au moins douze semaines par an, NDLR] perdus ces dernières années et d’améliorer l’accueil des clients », précise Emmanuel Cordival, directeur général adjoint des services à Val-d’Isère.

Union entre deux promoteurs. Cette commune de Haute Tarentaise, régulièrement classée en tête des stations où le mètre carré est le plus cher, compte 1 600 habitants et 11 500 lits touristiques. Elle détient environ 40 % des 22 000 m² de la ZAC Coin de Val, le reste du foncier se répartissant entre une dizaine de familles propriétaires de terrains et bâtiments qui sont, pour certains, exploités ou loués. C’est la SAS Val 2030 qui a été choisie face à cinq autres candidats pour aménager la zone. Outre la qualité de son projet architectural, sa connaissance du tissu local et sa capacité à intégrer l’ensemble des parties ont fait la différence.

Créée en novembre 2016 à Barberaz, cette société associe les promoteurs savoyards Actima (70 %) et Sotarbat (30 %). « Nous avions tous les deux présenté un dossier de candidature. Plutôt que de nous affronter, nous avons décidé d’unir nos forces », explique Jean-Charles Covarel, président de Val 2030 et gérant d’Actima. Compte tenu de l’ampleur de l’opération, l’architecte Jean-Michel Villot a également été sollicité, ainsi que l’agence Patriarche pour la maîtrise d’œuvre. Réalisée en trois tranches entre 2017 et 2022, la transformation du Coin de Val nécessitera de démolir une bonne partie de l’existant pour reconstruire selon les standards actuels et densifier les constructions.

Quelque 900 lits supplémentaires sont prévus grâce à la réalisation de deux hôtels trois ou quatre étoiles, de deux résidences de tourisme et de copropriétés. La gare routière va être légèrement agrandie et rénovée de manière à mieux s’intégrer dans son environnement. Une conciergerie implantée à proximité immédiate permettra aux vacanciers de récupérer leurs clés ou de déposer leurs bagages et leurs skis.

Restaurant panoramique et tapis roulant. Au programme également, 3 000 m² de nouveaux commerces, une maison des enfants (1 400 m²) et une tour de pierre qui abritera, entre autres, un restaurant panoramique. Enfin, un parking souterrain de 200 places et un tapis roulant assurant la liaison avec le front de neige inciteront à se déplacer à skis ou à pied plutôt qu’en voiture.

Estimé à 200 millions d’euros, l’investissement total fait l’objet d’un montage financier prévoyant qu’environ 7 000 m² soient restitués en dation aux familles propriétaires. Pour sa part, la commune cède à l’aménageur le foncier qu’elle détient et récupère en échange pour 13 millions d’euros d’équipements publics.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X