Annuel immobilier

Vaise (Rhône) De l’industrie au numérique

Niché le long de la Saône, le quartier de Vaise Industrie, Lyon 9e, est un bel exemple de reconversion. Tombé en déshérence, il est devenu, en moins de dix ans, le pôle numérique de la métropole et un lieu de vie.

Gérard Collomb, président de la métropole de Lyon et ancien maire du 9e arrondissement, eut très vite la conviction que le quartier de Vaise Industrie présentait un bon potentiel à condition d’y développer d’abord des emplois, ensuite des logements. Profitant d’un accès fluvial, ce quartier est également situé à quelques encablures d’une sortie du périphérique nord. Dès le début des années 1990, le Grand Lyon effectue les premières études sur le quartier. La mise en concession, confiée à la Serl en 1998, marquera le lancement des opérations avec la création de la ZAC Sud, aujourd’hui achevée. « La société Infogrames, alors installée à Villeurbanne, cherchait une nouvelle implantation pour son siège social et s’est tournée vers Vaise. C’est eux qui ont initié le mouvement », rappelle Benoît Ravier, chef de projet à la Serl. D’autres sociétés, comme Cegid, suivront pour former le pôle numérique.

La part belle au logement. La première ZAC, achevée en 2012, développe 12 000 m2 de surface tertiaire, 1 800 m2 d’activités, 9 500 m2 de logements et a conservé quelques industries. « Sur cette première phase, le Grand Lyon était propriétaire de grandes emprises, ce qui nous a permis d’avancer rapidement », souligne le chef de projet. Ce qui ne fut pas le cas sur la ZAC Nord, créée en 2000. Environ 20 % des terrains étaient alors occupés par le centre d’exploitation de l’ancienne direction départementale de l’équipement, rendant impossible toute procédure d’expropriation. L’achat des terrains à l’amiable a nécessité du temps ; hormis deux opérations conduites en 2001 et 2008, la ZAC Nord a réellement décollé vers 2009. Cette seconde phase de 140 000 m2 de surface de plancher fait la part belle au logement avec 48 000 m2. La part du locatif social sur l’opération sera de 25 % et de 15 % pour l’accession sociale. L’offre tertiaire reste présente avec 8 600 m2 ainsi que les équipements publics avec la construction d’un nouveau groupe scolaire et d’une crèche. « Aujourd’hui tous les aménagements sont réalisés, et nous sommes en phase de commercialisation active. Ce qui distingue cette seconde phase de la première, c’est qu’un certain nombre de lots démarrent en dehors de nos consultations, comme l’îlot 10, composé de bureaux et d’un hôtel conduit par Eiffage immobilier, propriétaire du terrain », précise Benoît Ravier.

Les bureaux trouvent preneurs grâce à des prix de marché qui se situent entre 170 et 190 €/m2 par an sur le neuf alors qu’il faut compter 250 à 300 €/m2 par an à la Part-Dieu.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

22 ha aménagés en deux phases

16 ha d’activités économiques

10 000 salariés à terme

54 000 m2 d’habitat

ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Métropole de Lyon et Ville de Lyon. Aménageur : SERL. Architecte en chef : Christine Rousselot (depuis 2013). Maîtrise d’œuvre conception : Hyl, Artelia. Maîtrise d’œuvre d’exécution : Nox.Entreprises : Demathieu et Bard, Perrier TP, De Filippis, Valerian, Lefebvre, Gauthey, Millot TP, Soterly, Sobeca, Colas. Surface totale : 9 ha. Montant de l’investissement : 65 M€ HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X