Régions Meurthe-et-Moselle

Usine d’explosifs en sursis

L’usine d’explosifs Titanobel, qui emploie une trentaine de salariés à Moutiers, se heurte
à l’avis défavorable du plan de prévention des risques technologiques (PPRT), qui s’ajoute au plan de prévention des risques miniers. Le commissaire enquêteur juge le risque d’explosion réel et conseille aux riverains de conforter leurs huisseries. La préfecture statuera cet automne sur l’éventuel déplacement du stockage des explosifs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X