Régions La Défense

Une tour entre verre et végétal pour Saint-Gobain

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Établissements industriels, agricoles, ICPE - Industriels du BTP - Marché de l'immobilier

250 000 m 2 Superficie d’entrepôts commercialisés dans la région au 1er trimestre, en baisse de 13 % sur un an.

3 565 000 m 2 Bureaux immédiatement disponibles en Ile-de-France au 31 mars, en baisse de 7 % par rapport à fin mars 2016.

93 900 Nombre de logements autorisés en Ile-de-France du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, soit + 22,9 % sur un an.

La première pierre de la tour Saint-Gobain a été posée, le 19 avril, à La Défense. Le groupe présidé par Pierre-André de Chalendar y emménagera en 2019. Le siège actuel, situé dans les tours Miroirs situées à quelques enjambées de là, « n’est plus du tout aux normes modernes en termes d’efficacité énergétique, de confort thermique et acoustique » et aurait nécessité « une rénovation très importante », a déclaré le P-DG.

D’une hauteur de 165 m (44 étages dont 38 au-dessus du niveau de la dalle) et d’une surface de plancher de 49 000 m2 , la tour Saint-Gobain, réalisée clés en main par Generali (avec Hines France comme AMO) et conçue par Valode & Pistre (1), permettra de regrouper les sièges de la plupart des activités implantées en Ile-de-France, telles que Placo, Isover et Point. P. Vitrine du savoir-faire du groupe, elle sera construite avec plus de 80 matériaux développés par Saint-Gobain, d’Activ’Air, qui assainit l’air intérieur, à Weber Floor, un mortier fluide optimisé, en passant par SageGlass, un vitrage intelligent qui se module en fonction de la lumière…

Illusion de légèreté. Edifié à la place de l’ancien bâtiment Iris, en bordure du boulevard circulaire nord, l’immeuble de grande hauteur se composera de trois blocs accrochés les uns aux autres et de forme rhomboédrique (proche d’un cristal de calcite). Le fût principal, abritant l’essentiel des services et bureaux, s’élancera d’un seul jet, sur 120 m. Afin d’accentuer l’effet de légèreté, le socle de la tour accueillant la vaste entrée principale, côté parvis, sera comme évidé, laissant apparaître les poteaux porteurs sur une grande profondeur grâce à des façades en verre totalement transparent. Grâce au même jeu de poteaux porteurs apparents et de façades très translucides, un petit rhomboèdre de trois niveaux semblera comme suspendu à la façade sud du fût principal. Il abritera un show-room de 300 m2 et, à son dernier niveau, une large serre semi-ouverte.

Autre marqueur fort de la tour : la végétation. Installée sur des terrasses double hauteur en partie ouvertes, elle constituera une faille de nature sur toute la verticalité de la face sud. Ce jeu de transparence entre verre et végétal sera exacerbé au sommet, dans le dernier rhomboèdre de 40 m de haut posé sur le fût avec un léger porte-à-faux de 5 m. Plus de la moitié de ce volume plein ciel sera occupé par une serre, renforçant l’effet de transparence et de lévitation.

Les travaux, menés par Bateg, filiale de Vinci, ont démarré en mai 2016. Le gros œuvre, lancé en février, se poursuivra jusqu’en septembre 2018. La pose de la façade débutera en novembre prochain. La livraison est prévue pour la mi-2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X