Régions Meurthe-et-Moselle

Une station d’enrobage bloquée

Le tribunal administratif de Nancy a annulé l’arrêté d’exploitation de l’entreprise Mont-Saint-Martin Enrobés, filiale d’Eurovia, qui souhaitait déplacer son unité d’enrobage du Pôle européen de développement vers Lexy. L’association Assenquavie, qui est à l’origine de la requête, dénonce depuis deux ans les risques de nuisances et de pollution de la nappe phréatique de ce projet d’unité d’enrobés à chaud, de bitume et de recyclage.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X