Territoires Gironde

Une seconde vie pour le pont Eiffel

Mots clés : Ouvrage d'art

A Cubzac-les-Ponts, le pont édifié sur la Dordogne par Gustave Eiffel va être stabilisé et rénové. Le conseil départemental de la Gironde a prévu le lancement des travaux début 2016, pour une durée de vingt mois. Plus précisément, le franchissement de la Dordogne par la RD 1010 comporte un pont métallique de 546 m de long et deux viaducs d’accès en maçonnerie prolongés par des remblais. Les viaducs datent des années 1830, le pont a été reconstruit par Eiffel en 1883. Objectif de la mission de conception-réalisation : stabiliser et réparer les deux viaducs d’accès, notamment en confortant les voûtes et en stoppant le basculement de la pile culée ; et créer un cheminement piéton et cyclable, en encorbellement du pont.

Le groupement retenu est mené par Ingérop (conception de la passerelle, réhabilitation du pont et conception de la mise en lumière) et NGE Génie civil, mandataire et chargé des travaux. ETPO s’occupera des travaux fluviaux de réhabilitation des viaducs (batardeau) et de la pose fluviale de la passerelle. Enfin, BC assurera la fabrication et la pose de la passerelle métallique.

Piste cyclable en encorbellement.

Les travaux prévoient un renforcement des fondations des piles par micropieux en béton. Mais il faut aussi conserver à l’ouvrage de maçonnerie ses propriétés de « ductilité » : les mortiers de rejointoiement à base ciment seront donc retirés et remplacés par du mortier à base de chaux. Les pierres dégradées seront remplacées.

La nouvelle piste cyclable prendra appui sur les remblais d’accès en amont du pont et reposera sur une structure métallique en encorbellement le long du tablier à l’extérieur de la voie routière. Elle offrira aux piétons et cyclistes un passage de 2,5 mètres de large sur l’ensemble du franchissement de la Dordogne. Elle sera posée depuis le fleuve par des barges. Une mise en lumière est prévue, en fonction des moyens des collectivités. Le budget global s’établit à 26,8 millions d’euros (16 millions apportés par l’Etat). La phase préparatoire du chantier commencera en fin d’année, les travaux début 2016, pour une livraison prévue en novembre 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X