Régions Villeurbanne

Une réhabilitation verte pour le campus de la Doua

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Electricité - Marché de l'immobilier - Qualité de l'eau - eau potable - Rénovation d'ouvrage

49 400 Nombre de logements construits sur un an en Auvergne-Rhône-Alpes à la fin janvier 2017, en hausse de 8,6 %.

+ 20 % Hausse des investissements de Réseau de transport d’électricité (RTE) en 2017 dans la région. Ils s’élèveront à 249 M€.

4,9 M€ Montant des aides attribuées dans la Drôme par l’Agence de l’eau au premier trimestre 2017.

Projet phare du plan Lyon Cité Campus porté par l’université de Lyon, la réhabilitation des quartiers scientifiques de la Doua, à Villeurbanne, entre dans sa phase opérationnelle. Confiée à Eiffage Construction (mandataire) dans le cadre d’un contrat de conception-réalisation-exploitation-maintenance, elle comprend la réhabilitation de 22 bâtiments et l’aménagement de trois parcelles paysagères de 3 ha au total. « Ce projet vise un objectif ambitieux de réduction des consommations énergétiques, avec une baisse de 40 % des dépenses de chauffage », précise Vincent Leroy, directeur du projet.

Deux types d’interventions seront réalisées selon les bâtiments : d’une part, des réhabilitations, soit pour l’essentiel des travaux de mise aux normes (incendie, accessibilité), d’apport de ventilation simple ou double flux, de sanitaires ; et d’autre part, des restructurations plus lourdes. « Huit des bâtiments se-ront ainsi curés et réagencés sur tout ou partie de leurs niveaux, ce qui représentera 20 000 m2 sur les 140 000 m2 de surface de plancher que totalise le projet », souligne le directeur de l’opération. Le tout en site occupé, et en tenant compte de la construction d’autres bâtiments, conduite sous différentes maîtrises d’ouvrage, qui ne rentre pas dans le cadre du contrat d’Eiffage Construction. « L’enjeu le plus important de cette opération, qui nous occupera jusqu’en novembre 2021, consistera à réaliser nos travaux en minimisant les nuisances et en maintenant une continuité de service sur le site », insiste Vincent Leroy.

Chantier zéro voiture. Le groupement (1), qui s’est entouré d’un spécialiste du déménagement et de la rencontre avec les utilisateurs pour intégrer ces contraintes, réalisera en horaires décalés les opérations les plus impactantes pour les usagers. Dans le cadre de la démarche écocampus conduite à la Doua, les circulations des équipes de travaux sur le site respecteront des règles strictes. « Personne ne se déplacera en voiture. Nous avons mis des vélos à disposition de l’encadrement. Les compagnons se gareront sur un parking aménagé à cet effet à l’extrémité du campus et se rendront sur le chantier soit en tramway, soit à pied », indique le responsable. Des bases-vie secondaires seront installées au plus près des bâtiments réhabilités pour réduire les temps de déplacement. Un responsable logistique gérera l’arrivée des compagnons, intérimaires et sous-traitants. Ceux-ci seront limités à deux rangs avec une interdiction de détachement au second niveau de sous-traitance.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Reichen et Robert & Associés (mandataire) avec Patriarche & Co et HTVS ; WSP France (mandataire) avec Bérim et Inddigo ; Cyprium (économiste) ; Eiffage Energie Thermie Centre-Est (maintenance).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X