Régions Saint-Etienne

Une pépinière du spectacle vivant à la Comédie

Changement de décor pour le bâtiment historique de la Comé die de Saint-Etienne après le transfert du centre dramatique national sur le site de Manufacture Plaine-Achille en 2017. Ce tène ment de 5 000 m2 sera réhabilité et dédié aux pratiques amateurs et au spectacle vivant. Quelque 2 000 m2 seront dévolus à la formation et aux répétitions, 1 000 m2 à des espaces d’accueil, de circulation et de restauration, et 2 000 m2 à deux salles de spectacle et leurs annexes (loges, locaux techniques) : l’ancien théâtre Jean-Dasté et l’Usine.

Ouvrir le bâtiment sur la ville. Le projet de l’équipe, constituée de Dominique Vigier (mandataire) et de l’agence lyonnaise Atelier 131, est de « rendre plus transparente la silhouette de ce bâtiment », aujourd’hui assez austère. « L’idée programmatique est d’ouvrir cet édifice sur la ville, avec une sorte de grand salon public au rez-de-chaussée », explique l’architecte stéphanois. Les façades seront repensées, tout en respectant leur configuration originelle. « Il n’y aura pas de doublage extérieur, ni de bardage », souligne Dominique Vigier. Les pignons seront ouverts, des baies élargies. Afin d’aérer l’îlot et de créer de nouvelles perspectives visuelles, des appentis et un ancien garage seront démolis. Mis de plain-pied, le hall sera davantage éclairé par la lumière naturelle. « Nous allons faire entrer la lumière dans la partie centrale », poursuit l’architecte mandataire. L’ancien palais du travail accueillera dans ses étages les espaces de formation. Un attique sera construit pour une salle de danse et une salle d’orchestre.

Le début du chantier est programmé en toute fin d’année prochaine pour une livraison en décembre 2018. Le montant des travaux s’élève à 4,85 millions d’euros HT, pour un budget total de 7,64 millions d’euros financé à hauteur de 1,8 million par la région dans le cadre du contrat Plan Etat-région. L’objectif de la municipalité stéphanoise est de créer avec cet équipement une « pépinière du spectacle vivant » au cœur de Beaubrun-Tarentaize, un quartier en renouvellement urbain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X