Autres

Une pelle sur pneus aux capacités séduisantes

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Produits et matériaux - Travaux publics

Travaux urbains. Les testeurs de Technique-TP livrent leurs impressions aux lecteurs du Moniteur après une journée passée aux commandes de la Doosan DX170w.

Le sud-coréen Doosan nous a confié son nouveau modèle de pelle sur pneus, la DX170w que nous avons testée, sur le site du centre de formation d’apprentis de l’Unicem, à Montalieu-Vercieu, en Isère. Arrivé d’Allemagne, cet engin répond aux standards germaniques : flèche à volée variable, lame placée à l’arrière et roues jumelées. Cette pelle, d’un poids de 17 à 18 t suivant son équipement, dotée d’un moteur Doosan à 6 cylindres de 152 ch, conforme à l’Étape 4, se positionne bien dans le segment des pelles à pneus de catégorie moyenne. L’architecture générale se base sur un châssis de conception traditionnelle, avec un rayon de braquage réduit. Une fonction « speeder », enclenchée par un commutateur sous le volant, verrouille les équipements, augmente le régime du moteur à 2 200 tr/min, rendant la machine très rapide lors de ses déplacements sur route. Au travail, à 1 800 tr/min, les capacités d’arrachement et de levage nous ont séduits, donnant à cette pelle de belles performances pour les travaux de terrassement et de canalisation. Le débattement de l’équipement en trois parties est correct. La consommation au travail nous a semblé raisonnable. La vitesse de cycle est dans la moyenne haute pour les machines de cette catégorie ; les manipulateurs, intégrés au siège, tombent naturellement dans les mains, ce qui rend la commande des mouvements très souples. L’ensemble siège/manipulateur est suspendu pneumatiquement, la visibilité générale correcte, et le tableau de bord complet. Trop, peut-être… car, comme pour beaucoup d’engins d’autres marques, plusieurs fonctions pourraient être simplifiées, voire supprimées. À l’inverse, d’autres fonctions utiles sont manquantes. Nous aurions ainsi souhaité que les fonctions de verrouillage de l’oscillation du pont avant, de mise en route de la caméra et de passage des vitesses soient possibles depuis les manipulateurs. Sur l’avant droit, la plateforme d’accès est proéminente − trop à notre avis − : un point à revoir sur cet engin, assez bien dessiné au demeurant, avec une ligne innovante.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

+ :Ce sont les performances de la machine qui nous ont séduits, voire surpris. Le moteur 6 cylindres délivre une puissance bien exploitée par le système hydraulique, ce qui, allié à une bonne stabilité générale, donne des forces d’arrachement et de levage remarquables. En bref, cette pelle a « du jus » ! Elle reste néanmoins souple d’utilisation. Lors des déplacements sur route, la translation s’avère très efficace et rapide.

– : Le plus gros défaut de cette machine reste l’accès général au point d’entretien et aux flexibles. Même l’accès au réservoir AdBlue est mal aisé, d’autant que le capot du moteur s’ouvre dans le mauvais sens, ce qui gêne la position du technicien, et donc nuit à sa sécurité. L’ergonomie des commandes est à revoir, avec une multitude de fonctions au tableau de bord, dont certaines s’avèrent inutiles. Notons enfin l’absence d’un antitangage ; une option qui se généralise pourtant sur les machines concurrentes.

ENCADRE

Test DOOSAN DX170w

Entretien et service : – –
Confort cabine : +
Performance de translation : + +
Souplesse générale au travail : +
Vitesse de mouvement : +
Puissance au travail : + +
Stabilité au travail : +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X