Régions Cherbourg-en-Cotentin

Une passerelle pour traverser le temps

Mots clés : Ouvrage d'art

Jacques Demy y aurait certainement installé sa caméra pour immortaliser un baiser. Depuis cette semaine, les parapluies de Cherbourg peuvent, en effet, aller et venir d’une rive à l’autre du bassin du commerce. Une passerelle de 134 mètres, signée Dietmar Feichtinger, fait désormais le lien entre le centre historique récemment rénové et le nouveau quartier des Bassins, redessiné dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain (ORU) « Entre terre et mer » conduite par l’Atelier Ville Paysage de Serge Renaudie.

Motorisé, l’ouvrage permet de laisser passer les chalutiers. Son tablier a été fabriqué par l’entreprise Normétal de Tourla-ville. Coût de l’investissement : 4 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X