Territoires Amiens

Une nouvelle synagogue pour l’Association culturelle juive

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

Les travaux débutent. D’ici à l’été 2017, une nouvelle synagogue va s’élever, non loin de l’actuelle, sur un terrain acheté à la SEM Amiens Aménagement. Entrant dans le cadre de la ZAC Gare-La Vallée (100 hectares), cette opération, « qui nous a beaucoup mobilisés sur le plan symbolique, vise à redonner une place digne au culte juif dans la nouvelle organisation d’Amiens et un secteur qui constitue une des portes d’entrée de la ville », indique Paul Chemetov. L’architecte du projet Gare-La Vallée souligne au passage que, « en dépit de ce que raconte la télévision, le quartier Saint-Leu contigu est très universitaire. Avec 20 % d’étudiants, Amiens est un gisement de jeunesse et d’avenir. C’est dans ce mouvement et dans celui de la reprise urbaine du secteur que cette nouvelle synagogue s’inscrit. »

La construction de 250 m2 se veut modeste. Elle comprendra une salle de prière, une salle de réunion et des espaces de services (accueil, logement temporaire d’un rabbin). La maîtrise d’ouvrage de ce chantier d’un montant de 400 000 euros a été confiée par l’Association culturelle juive d’Amiens à la SCCV Amiens Place Vadé (Cogedim et Nacarat). A noter qu’une résidence seniors sera construite en lieu et place de l’ancien lieu de culte.

Orientation vers Jérusalem.

« La synagogue s’imposera dans une enveloppe de béton clair lasuré, dans laquelle viendra s’insérer un nouveau volume de briques pleines légèrement désaxé afin d’orienter la salle de prière vers Jérusalem, développe Benoit Gallizia, architecte de l’agence AUA Paul Chemetov. Cette distinction de matériaux mettra en avant ce jeu d’imbrications et intégrera la synagogue au tissu urbain composé de maisons amiénoises. »

Sur la façade est, qui donnera à terme sur la nouvelle place Vadé, laquelle fera l’objet d’un aménagement ultérieur, des percements de forme triangulaire, décompositions de l’étoile de David, feront office de moucharabieh pour le local associatif. De nombreux éléments de l’actuelle synagogue seront réutilisés : la ménorah et une partie de la grille de fermeture d’une des sorties de la façade nord, ainsi que l’étoile de David située au-dessus de la porte d’entrée. Un projet entre modernité et respect du passé. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X