Grand Paris

Une nef de cathédrale pour une gare du futur métro

Mots clés : Établissements de culte, funéraire - Gares, aéroports - Politique des transports - Transport collectif urbain

Jérôme Brunet a conçu la gare Issy RER du Grand Paris Express sur la ligne 15 sud. Fil conducteur de son projet : le verre et la lumière.

«Notre ambition est de faire de la gare Issy RER la pierre angulaire de la transformation du quartier Léon-Blum. Nous envisageons d’y construire 1 200 logements avec des commerces, des bureaux à énergie positive… Des immeubles seront démolis pour créer des espaces publics, ouvrir des perspectives… » Le 2 avril, lors d’une rencontre organisée dans le cadre de l’exposition «Les Passagers du Grand Paris Express» (1), André Santini, député-maire d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), a présenté les enjeux urbains de l’une des deux gares que construira la Société du Grand Paris (SGP) dans sa ville. A son côté se trouvait Jérôme Brunet, l’architecte du bâtiment, qui fait partie du groupement conduit par Setec TPI, maître d’œuvre du tronçon Pont-de-Sèvres/Villejuif Louis-Aragon (gares et tunnel) sur la ligne 15 sud.

L’ouvrage occupera un terrain triangulaire au croisement de deux avenues qui débouchent sur la place Léon-Blum. Le site est structuré par un grand viaduc qui supporte les voies du RER C avec lequel la correspondance sera assurée. A cause d’un émissaire du Siaap (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne), l’émergence au niveau de l’espace public ne sera pas positionnée à l’aplomb de la « boîte » abritant les quais et les voies comme c’est habituellement le cas, mais sera légèrement décalée. « Nous avons travaillé l’émergence comme une nef de cathédrale dans l’idée de capter la lumière naturelle pour la faire pénétrer au plus profond », a expliqué Jérôme Brunet. S’étirant sur 60 m de long et s’enfonçant jusqu’à 14 m de profondeur, cet espace par lequel entreront et sortiront les voyageurs se prolongera par une façade sur rue, entièrement vitrée, d’une hauteur de 6 m. Des dimensions « comparables à celles de la Sainte-Chapelle à Paris », selon l’architecte. Le plafond sera réfléchissant – aluminium ou Inox – et des lames de verre brisé amovibles habilleront les parois. « José Manuel Gonçalves, chargé des interventions artistiques sur l’ensemble des gares a suggéré qu’un artiste lumière travaille avec nous », a-t-il ajouté. Un immeuble de logements surmontera la gare. Réalisé par Icade et Architecture-Studio, il entrera en résonance avec le projet de Jérôme Brunet : des lames de verre coloré protégeront les façades.
En conclusion, Isabelle Rivière, directrice des relations territoriales de la ligne 15 sud à la SGP, a communiqué quelques éléments de calendrier : délivrance du permis de construire fin mai et début des travaux de génie civil en 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Espace Landowski, à Boulogne-Billancourt, jusqu’au 22 mai.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X