Régions Lyon

Une mise en lumière pérenne sublime la rue de la République

Mots clés : Eclairage urbain

Connue et reconnue pour sa fête des Lumières, célébrée chaque année pendant quatre jours autour du 8 décembre, Lyon fait aussi référence pour son paysage nocturne urbain. Bâtiments, ouvrages d’art et espaces publics font, depuis des années, l’objet de mises en lumière pérennes. Depuis début octobre, 25 façades de la rue de la République – une rue piétonne de la presqu’île lyonnaise – sont venues compléter le catalogue. Une mise en lumière pensée bâtiment par bâtiment par l’Atelier Roland Jeol. L’installation de 422 projecteurs permet de valoriser l’architecture des immeubles du XIXe siècle qui bordent cette artère.

Des leds pour limiter la consommation d’énergie. Dans le cadre du plan Lumière, le projet a été conduit en collaboration avec la direction de l’éclairage public de la Ville de Lyon. Jusqu’à présents, seuls les commerces et le premier étage étaient éclairés. Avec ce nouveau dispositif, c’est l’ensemble des bâtiments qui se pare de lumière. Mise en valeur des portes, mise en exergue du relief et des épaisseurs du fronton comprenant décorations et sculptures, éclairage de la partie supérieure des pilastres par une lumière extensive et en contre-plongée, et de la partie inférieure des pilastres par une lumière à faisceau intensif et en plongée, orientée du haut vers le bas… l’éclairage vient souligner la qualité architecturale de chaque bâtiment.

Pour limiter les consommations d’énergie et approcher la lumière naturelle, la totalité de l’éclairage a été réalisée avec la technologie des diodes électroluminescentes. La durée de vie des leds installées cette année est comprise entre 22 et 37 ans pour 60 000 à 100 000 heures d’exploitation. Avec une mise en lumière démarrant à la tombée de la nuit jusqu’à minuit en semaine et 1 heure du matin le week-end, la durée de fonctionnement sera de 2 700 heures par an pour une consommation électrique annuelle d’environ 5 025 euros (à raison de 10 centimes d’euro du kilowattheure). Pour réaliser cette mise en lumière, l’investissement s’est élevé à 500 000 euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X