Régions Roubaix et Wattrelos

Une Lainière pour demain

Excepté la carcasse des ateliers centraux aux briques noircies par le temps et aux larges baies murées, il ne reste plus rien de ce qui fut l’un des plus grandes concentrations de filatures au monde, visité en son temps par la reine d’Angleterre et Nikita Khrouchtchev. De 8 000 employés dans les années 50, la Lainière n’en employait plus que 200 en 2000, année de sa fermeture. Après avoir racheté le terrain, la Métropole européenne lilloise (MEL) confiait en 2014 le soin de requalifier le site à la SEM Ville renouvelée. L’objectif ? Ériger un quartier de 130 000 m2 de plancher disponible comprenant un tiers d’habitat (500 logements pour 1200 habitants) et deux tiers d’activités (1 000 salariés). « À destination de la population locale », insiste Karine Azalot, chargée du projet à la SEM Ville renouvelée. En clair, des emplois et des logements accessibles aux plus modestes et aux moins qualifiés.

Un chantier à 63 millions d’euros qui prendra fin en 2020. Soucieux d’obtenir un prix de sortie peu élevé pour ses bâtiments, l’aménageur ne pourra pas généraliser à l’ensemble du quartier le « cradle to cradle » qui a guidé l’assemblage de la maison du projet inaugurée début 2016 (architectes : Ekoa-Olivier Jost et Carlos Arroyo).

Signifiant littéralement « du berceau au berceau », ce principe de construction vise une empreinte écologique nulle : zéro pollution et la possibilité pour les générations futures de recycler la totalité des matériaux utilisés. Pour autant, la future Lainière répondra aux normes environnementales en vigueur, avec une attention toute particulière portée à la qualité de l’air. En attendant les premiers ateliers et logements prévus pour 2019, la population locale est amenée à gérer le site de façon transitoire en occupant les espaces extérieurs et en donnant son avis sur le futur quartier ; ainsi a été exprimé le souhait de conserver l’une des tours en brique emblématique de l’usine. Fil d’un passé prestigieux pour s’assurer d’un tricot réussi.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X