Régions Roubaix et Wattrelos

Une Lainière pour demain

Excepté la carcasse des ateliers centraux aux briques noircies par le temps et aux larges baies murées, il ne reste plus rien de ce qui fut l’un des plus grandes concentrations de filatures au monde, visité en son temps par la reine d’Angleterre et Nikita Khrouchtchev. De 8 000 employés dans les années 50, la Lainière n’en employait plus que 200 en 2000, année de sa fermeture. Après avoir racheté le terrain, la Métropole européenne lilloise (MEL) confiait en 2014 le soin de requalifier le site à la SEM Ville renouvelée. L’objectif ? Ériger un quartier de 130 000 m2 de plancher disponible comprenant un tiers d’habitat (500 logements pour 1200 habitants) et...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5914 du 24/03/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X