Aménagement / Finition

Une isolation privilégiant les matériaux naturels à faible énergie grise

Chantier (2/2). Un surcroît de confort thermique est apporté par des isolants naturels tels que le roseau, fournis autant que possible par des entreprises locales.

Le contexte

Le maître d’ouvrage souhaitant conserver le bâti à l’identique, avec les matériaux utilisés à l’époque de la construction, l’enveloppe n’a pu être que partiellement isolée. Cependant, il ne s’agissait pas d’une priorité, car le gîte n’a pas vocation à être occupé toute l’année. la société Isa & Johann Degrave utilise les matériaux d’origine, mais complète, de manière à apporter le confort nécessaire, avec des matériaux sains et écologiques. Les isolants choisis sont le liège pour le plancher bas, le roseau (très efficace pour lutter contre l’humidité) pour la façade en pierre, la laine de chanvre pour les combles. Un enduit chaux-chanvre apporte, plutôt qu’une véritable isolation, une correction thermique du soubassement en pierre, inconfortable en hiver. Il coupe l’effet de paroi froide, sans perturbation de l’hygrométrie ni de l’inertie.

Suite des pages 36-37.

...
Vous lisez un article de la revue MEI n° 5860 du 18/03/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X