Architecture Habitat

Une insertion en toute discrétion

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Financement du logement - Logement social

A Saint-Maur-des-Fossés, un immeuble de 13 logements PLS se glisse habilement entre deux constructions.

Commune du Val-de-Marne, Saint-Maur-des-Fossés (75 000 habitants) se love dans une boucle de la rivière, au sud-est de Paris, à l’extrémité du bois de Vincennes. Constituée principalement de maisons individuelles et de petits immeubles d’habitation, la ville est l’une des plus aisées d’Ile-de-France, largement sous-dotée en logements sociaux (autour de 7 % en 2016). Avec la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), votée en 2000 et renforcée en 2013, elle est dans l’obligation de combler ce déficit et d’atteindre 25 % de logements de ce type.

Augmenter le parc social. « Notre patrimoine dans la commune remonte aux années 1970, rappelle Denis Piffeteau, chef de projet pour Immobilière 3F. Aujourd’hui, Saint-Maur doit augmenter son parc social. Pour mener à bien une opération portant sur 13 petits logements sociaux et un local d’activité, une procédure de référé préventif (1) a été mise en place. Elle a permis aux riverains de poser toutes les questions qu’ils souhaitaient et de se saisir du projet. » Le programme ne comprend que des logements d’une à trois pièces en prêt locatif social...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5949 du 17/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X