Technique et chantier

Une foreuse à nacelle intégrée le long du mât

Mots clés : Fondation - Matériel - Equipement de chantier - Travaux publics

Génie civil. Botte Fondations a testé la foreuse néerlandaise Fundex 2800 sur un chantier au cœur de Metz. Pour son baptême du feu, elle a été équipée d’une tarière creuse.

Débutée fin avril pour une durée de quarante-cinq jours, la pose des pieux qui soutiendront le centre commercial Muse, en face du Centre Pompidou Metz, a permis à l’entreprise Botte Fondations (groupe Vinci) de tester une foreuse Fundex 2800 à tarière creuse, fraîchement importée des Pays-Bas. Sur ce chantier de grande envergure, les travaux de fondation nécessitent la pose de 500  pieux à 12 m de profondeur et l’injection de 3 500 m3 de béton. La foreuse assure la pose quotidienne de 10 pieux de 620 à 1 220 mm de diamètre selon un quadrillage par carreaux de 36 m2. La nacelle tubulaire qui suit le mât de 30 m sur toute sa longueur constitue la principale particularité de la Fundex 2800. « Cet élément contribue à la sécurité du chantier, car il évite les travaux de vissage à partir d’une nacelle extérieure. Il facilite également le changement de mèche et l’entretien de la machine », explique Damien Lamblot, ingénieur travaux de Botte Fondations. Actionnée par une télécommande, la nacelle d’une capacité de deux personnes monte le long du mât et peut s’arrêter à tous les points de graissage. Son intégration libère de l’espace sur le chantier et évite d’avoir à apporter et à déplacer une nacelle extérieure. Elle facilite également le changement d’outil. La fixation de la tarière creuse, déclinée en quatre diamètres différents, requiert environ trois heures. Avant le début du chantier, le foreur appelé à conduire l’engin a suivi une semaine de formation au montage chez Fundex. Un ingénieur du groupe a ensuite supervisé l’installation de la foreuse et sa mise en service durant deux semaines. Les travaux mobilisent une équipe de quatre personnes : le foreur, un compagnon posté en pied de machine, un pompiste qui veille à l’injection du béton et un pelleur qui évacue la terre et s’initie au fonctionnement de la foreuse. Limitant les nuisances sonores et la consommation, l’engin s’avère bien adapté à ce chantier certifié HQE et BREEAM. Équipée d’une pointe télescopique en bout de mât, la Fundex 2800 permet des poses de type 3 – certification garantissant de bonnes conditions de mise en œuvre. Ce système de bétonnage vérifie la base du forage à 1 m de profondeur et garantit un bon amorçage. « Compte tenu de la durée du montage et de sa puissance, cette machine convient surtout aux gros chantiers », estime Cédric Dumont, conducteur de la Fundex 2800. Le mât, un peu court, ne se prête pas aux travaux de grande profondeur. Le constructeur étudie de nouvelles variantes et envisage la mise en place d’un garde-corps intégré pour sécuriser l’emplacement du forage.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X