Réalisation LE BOSC (HÉRAULT)

Une ex-mine d’uranium redevient fertile

Le nouveau parc d’activités économiques Michel-Chevalier s’est installé sur un ancien site d’exploitation d’uranium, proche de Montpellier. La mycorhization a redynamisé les sols et permis des plantations sur le site qui renoue avec sa topographie d’origine.

Même après une dizaine d’années d’enfrichement, la végétation spontanée a très peu colonisé le terrain, ce qui laissait présager de la pauvreté des sols présents. » Les paysagistes Mahaut Michez et Cécil’ Mermier sont parties de ce constat pour concevoir le plan paysager d’un parc régional d’activités économiques (PR AE) dans un ancien site d’extraction d’uranium de 115 ha, dont 55 promis à l’urbanisation. Gestionnaire, jusqu’à la fin des années 1980, de cette emprise autrefois dédiée au tri et au concassage du minerai extrait des galeries ainsi qu’aux bâtiments administratifs, la Cogema a légué un sol très pauvre et fortement artificialisé. Afin de pérenniser les plantations dans ce milieu ingrat au climat âpre, les paysagistes ont travaillé avec le bureau d’études Sol Paysage pour caractériser les sols en place, créer des zones réservoirs dans la partie centrale des noues, déterminer les secteurs de plantation et constituer des sols fertiles à partir des matériaux non pollués présents sur le site. La technique a consisté à opérer un criblage associé à un enrichissement organique par apport de compost provenant des stocks du Syndicat Centre Hérault, structure intercommunale de gestion des déchets de la région. Au total, le terrassement a por té sur 25 000 m de matériaux : terres non polluées et criblées provenant...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X