Autres

Une édition signée Sejima

Mots clés : Analyse de l'architecture - Architecte - Architecture

Deux écueils menacent toute édition de la Biennale d’architecture de Venise : le bavardage et le trop-plein d’installations. L’actuelle XIIe édition, élégante et convaincante, les a en grande partie évités, bien que le thème choisi par l’architecte japonaise Kazuyo Sejima – « People meet in architecture » – prédisposait à les heurter de plein fouet. Certes, parmi les multiples présentations, le niveau n’est pas égal, ni surtout le thème respecté à la lettre (ou bien il l’est au prix d’acrobaties hasardeuses).

On le doit à Sejima, directrice de la Biennale 2010, qui est parvenue à assembler des matériaux fort divers en les baignant dans une tonalité aérienne où la poésie n’est pas absente. Bien loin des discours catastrophistes, des émotions spatiales sollicitent les cinq sens tout au long du parcours. Les inévitables installations restent à bonne distance des installations artistiques et sont entrecoupées...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 200 du 01/10/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X