Construire

« Une dynamique à maintenir »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Maison individuelle

3/5 Président de LCA-FFB, Patrick Vandromme revient sur la reprise très forte du marché de la maison individuelle et sur les attentes des constructeurs et des aménageurs.

La reprise est réelle sur le marché de la maison individuelle(1) . Comment expliquez-vous ce rebond ?

P. V. -Il résulte de quatre facteurs. Tout d’abord, les taux d’intérêt sont historiquement bas. Ensuite, les dispositifs d’aide à l’accession, dont le prêt à taux zéro réaménagé, qui font leurs preuves. Par ailleurs, le moral des ménages remonte un peu. Enfin, il y a un effet mécanique de rattrapage de la sous-production que nous avons connue pendant plusieurs années. Les Français ont retardé la construction de leur logement, mais ils ont continué à faire des enfants. Toutefois, nous n’avons pas retrouvé le niveau de 2010.

Que demandez-vous aux candidats à l’élection présidentielle, afin de ne pas casser ce mouvement ?

Nous attendons d’eux avant tout qu’ils maintiennent cette dynamique et qu’ils poursuivent les dispositifs ayant fait leurs preuves.

Les futures réglementations thermiques, voire environnementales, vous inquiètent-elles ?

Nous ne sommes pas forcément inquiets, plutôt méfiants. Nous ne pouvons que soutenir l’évolution générale, qui s’inscrit dans un mouvement environnemental mondial. Mais il faut se donner du temps, dans la concertation, pour tester les dispositifs, expérimenter avant d’imposer. Or, dans la maison individuelle, il faut dix-huit à vingt-quatre mois entre la vente et la première occupation. Ce temps at teint...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5900 du 16/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X