Chantier

Une double coque en bois coiffe la cathédrale de Créteil

Mots clés : Architecte - Bois - Établissements de culte, funéraire - Technique de construction

La cathédrale ne pouvant s’étendre au sol, les architectes ont imaginé un déploiement en hauteur, sous la forme d’une coupole en bois, dont la géométrie complexe a nécessité une mise en œuvre pointue des divers composants, majoritairement préfabriqués.

Inaugurée en 1978, Notre-Dame de Créteil (Val-de-Marne) a été conçue par l’architecte Charles-Gustave Stoskopf (Prix de Rome 1933). Caractéristique de l’époque, son architecture discrète, qui abritait une nef de 5,50 m de haut, accueillait quelque 600 fidèles. En 2009, à l’initiative de Michel Santier, évêque du diocèse, l’Association diocésaine de Créteil décide de l’agrandir et de lui apporter davantage d’ampleur afin de mieux l’adapter à l’usage et à l’image que souhaite donner l’église catholique actuelle.

Pour l’agence Architecture-Studio, chargée de ce projet de restructuration, le programme demandait de « doubler la capacité » de l’édifice cultuel pour la porter à 1 100 personnes et de « lui donner une visibilité dans la ville ». « Plus qu’une rénovation,...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 350 du 11/04/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X