Architecture Terrassement

Une digue pour stocker les déblais

Mots clés : Ouvrage d'art - Terrassement

Parmi les travaux de terrassement réalisés par l’entreprise locale Casada dans le cadre du dragage de la retenue du barrage de Luzzone, figure la création des voies d’accès au chantier, de la plate-forme de mise à l’eau du matériel nautique et de la digue de fermeture de la zone de restitution des déblais. Situé en amont du barrage, à 1 000 m environ de la zone de dragage, « cet espace de stockage de 200 000 m3 au total, en partie immergé, renfermera définitivement l’ensemble des déblais du chantier, soit 125 000 m3 . La digue, de 100 m de longueur pour 15 m de hauteur, doit empêcher les matériaux de retourner au pied du barrage sous l’action du courant », explique Loïc Harauchamps, le responsable du département dragage chez Tournaud.

Conçue selon le modèle d’un barrage poids classique, la digue de confinement contient près de 20 000 m3 de granulats. Extraits des environs du chantier – aucun apport extérieur n’était possible au vu de la configuration du site -, ces matériaux présentent une granulométrie comprise entre 30 et 600 mm, le poids de chacun des matériaux d’enrochement – les constituants principaux du noyau de l’ouvrage – dépassant les 2,5 tonnes.

« L’un des principaux enjeux de l’opération de dragage est de claper les déblais à une cinquantaine de mètres de profondeur sans déperdition par dispersion des matériaux dans l’eau. Pour ces travaux, nos barges positionnent les déblais de façon optimale à l’aide d’un GPS », conclut Loïc Harauchamps.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X