architecture Clamart

Une dalle géante glissée sous les voies

Mots clés : Béton - Dallage - Gares, aéroports

7 000 tonnes de béton ripées en trois heures formeront le plafond de la gare du Grand Paris.

Située au carrefour des communes d’Issy-les-Moulineaux, Clamart, Vanves et Malakoff (Hauts-de-Seine), la nouvelle gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart sera le point d’échange entre la ligne N du Transilien et la future ligne 15 du Grand Paris Express.

Cette station de la banlieue sud de la capitale, dont l’architecture a été confiée à Philippe Gazeau, est actuellement à une étape clé de son chantier d’agrandissement qui lui permettra d’accueillir cette seconde voie transversale. Le point d’orgue est attendu cet été, du 12 au 16 août : une dalle de béton de 80 m de long, de 25 m de large et 1,5 m d’épaisseur, pesant 7 000 t, sera ripée sous la gare actuelle de Clamart, qui sera exceptionnellement fermée au trafic.

Constituée d’un alignement de six plots de 500 m³ de béton, cette dalle est coulée à proximité, sur un étaiement. Alors que la circulation des rames sera interrompue pendant 100 heures, l’opération de déplacement sur roues ne durera, elle, que trois heures. Elle est programmée depuis trois ans à cette période de faible affluence. Bouygues Travaux publics et Soletanche Bachy, en groupement sur ce chantier, s’appuient pour cette phase délicate sur le néerlandais Mammoet.

44 chariots automoteurs nécessaires pour riper la dalle de 7 000 t qui mesure 80 m de long sur 25 m de large.

Des parois moulées en sous-œuvre. Pour réduire les aléas ...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5927 du 23/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X