Régions Nice

Une crypte sous la plate-forme du tramway

La Ville de Nice et la communauté urbaine Nice Côte d’Azur, avec l’appui du ministère de la Culture, ont donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement de la crypte archéologique située sous la plate-forme du tramway, place Toja. D’ici le début de l’année prochaine, les visiteurs pourront parcourir les 2 000 m² de vestiges des fortifications de la ville, édifiées au fil des siècles le long du Paillon, jusqu’à leur démolition au début du XVIII e siècle.

Ces vestiges, notamment la tour Pairolière, le bastion qui protégeait l’entrée principale de la ville au nord, un aqueduc, un pont et des fossés, ont été mis à jour par les archéologues lors de la réalisation de la ligne 1 du tramway. Pour leur permettre de poursuivre leur recherche sans interrompre le chantier, une « boîte » en béton coiffée d’imposantes poutres et recouverte de la dalle de la plate-forme du tramway avait été réalisée.
Ls premiers travaux d’aménagement représentent un investissement de près d’un million d’euros. Ils portent notamment sur la création d’une trémie d’accès place Toja et de cheminements piétons dans la crypte, sur la mise en place d’un éclairage décoratif, la mise en sécurité du réseau électrique et le renforcement de la ventilation, etc. A plus long terme, la Ville envisage de créer une véritable muséographie souterraine dans les traces de cet ancien système fortifié.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X