Régions AUVERGNE

Une charte adaptée avec les partenaires sous-traitants

La charte entre les entreprises générales et les entreprises partenaires sous-traitantes existe en Auvergne. Signée par Louis-Michel Albaladéjo, délégué régional Auvergne d’Entreprises générales de France BTP, et Armel Le Compagnon, président du Syndicat général des entrepreneurs du BTP Auvergne, elle propose des règles générales de bonne conduite, « dans un climat de confiance et de respect mutuel, avec un devoir de rentabilité partagée » et de « tout mettre en œuvre pour satisfaire le client final ».

Les signataires auvergnats ont adapté le document de base. Pendant les études, l’entreprise générale devra « informer les entreprises non retenues à la consultation » ou « choisir l’entreprise la mieux disante selon les critères définis en phase de consultation ».
De son côté, l’entreprise sous-traitante devra « apporter des solutions techniques alternatives ».
Dans la phase chantier, « le processus de travail et de circulation de documents est à formaliser à chaque début d’affaire ou d’opération » et il faudra une « adaptation de la période de préparation » de minimum deux mois. De plus, « les études d’exécution et les visas devront être faits à environ 100 % au démarrage de l’ouvrage », et il conviendra de « connaître la mission de chacun des partenaires ».

Evaluation réciproque

Enfin, dans la phase de réception, « une évaluation réciproque » de l’entreprise générale et du sous-traitant est à prévoir. L’entreprise générale devra également, par exemple, « communiquer le procès-verbal de réception avec l’ensemble des réserves aux entreprises sous-traitantes » qui devront, en retour, « indiquer leur délai d’intervention et s’engager à le respecter ».
Un comité permanent suivra l’application. Et Louis-Michel Albaladéjo d’insister : « Le but est de mettre en place cette charte, mais surtout de la faire vivre. Il faut que chacun des partenaires se l’approprie. Elle sera affichée et distribuée sur tous les chantiers, pour rappeler les obligations des uns et des autres. Il y avait là un manquement. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X