Régions Pyrénées-Orientales

Une cave coopérative reconvertie en hôtel

L’ancienne cave coopérative de Bélesta, inexploitée depuis quinze ans, amorce une deuxième vie. Ce paquebot de 130 m de long, posé à flanc de colline, accueillera début octobre un hôtel-restaurant 4 étoiles de 18 chambres accolé à une cave particulière. Le projet est porté par un couple d’architectes, Luc Richard et Karin Puhringer, propriétaires des murs et co-exploitants d’un domaine viticole.

Les concepteurs ont choisi de transformer le bâtiment sans le dénaturer. Des ouvertures ont été percées dans les façades aveugles mais les anciennes cuves, des cellules en béton armé de 4 x 3 m, ont été conservées : elles forment la trame d’une partie des chambres et des suites.
La partie la plus innovante du projet réside dans le fonctionnement énergétique du bâtiment. La solution mise en œuvre, fondée sur la géothermie, vise à favoriser des transferts d’énergie entre les différentes activités.
Deux anciennes cuves souterraines, préalablement isolées, ont été transformées en stockages énergétiques, l’une pour le chaud (50 m 3 ), l’autre pour le froid (30 m 3 ). Ces volumes tampons, emplis d’eau, doivent permettre de lisser les besoins du bâtiment.
« La climatisation de la cave génère des calories qui, envoyées dans le stock chaud, pourront servir à la production d’eau chaude sanitaire pour l’hôtel, et réciproquement, détaille Antoine Dominguez, dirigeant de l’entreprise Dominguez Energie. On augmente ainsi le coefficient de performance des pompes à chaleur. »
Le dispositif a reçu le soutien de l’Ademe et de la région Languedoc-Roussillon. Les autres cuves souterraines (400 m 3 ) serviront à stocker les eaux de pluie. Le bâtiment sera aussi producteur d’énergie, via une toiture photovoltaïque de 500 m 2 (65 kWc).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Karin Puhringer.
Architectes : Luc Richard, Karin Puhringer, Philippe Le Mouellic.
Entreprises : Dominguez Energie (géothermie), Cansol (photovoltaïque).
Shon : 3 200 m 2 .
Coût travaux HT : 4 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X