Régions Franche-Comté

Une carte pour mieux cibler les usages des mâchefers

En cartographiant les sites francs-comtois où les mâchefers ne peuvent pas s’appliquer en technique routière, le cluster Eco-chantier entend encourager les maîtres d’ouvrage à utiliser ce matériau recyclé et à proposer des offres de base ou des variantes.

Réalisé par le bureau d’études Sopreco à Morteau avec le concours du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), établissement public sous tutelle ministérielle, la cartographie interprète l’arrêté ministériel du 18 novembre 2011 qui réglemente l’utilisation des mâchefers sur les zones proches des cours d’eau, dans les périmètres de captage de l’eau potable, sur les sites Natura 2000, etc. « Le recensement de toutes les communes de la région est une aide à la décision en amont de la réalisation d’un projet, mais cela n’exclut pas une visite sur le terrain », précise Marc Henriot, chef de projet chez Sopreco.

Réactualisation continue

La publication sous la forme d’un système d’information géographique (SIG) autorise une réactualisation continue et sa prochaine mise en ligne sur le site du cluster (1) le rendra accessible à tout maître d’œuvre, maître d’ouvrage ou entreprise.
L’initiative s’appuie sur une expérience locale. L’entreprise Vermot TP, que dirige le président du cluster, valorise en techniques routières les 36 000 t de résidus d’incinération de l’usine de traitement des ordures ménagères de Pontarlier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X