Territoires

Une capitale régionale qui doit consolider ses atouts et fédérer les forces politiques

Questions à Jean-Luc Moudenc, maire UMP de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

Consolider la métropole, dans la future grande région Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussillon, demeure la préoccupation de Jean-Luc Moudenc. Le maire s’assure également, avec le maire de Montpellier, Philippe Saurel, de la bonne répartition des services de l’Etat et des régions.

Dans la compétition entre métropoles, comment Toulouse Métropole se distingue-t-elle ?

Elle est la capitale de l’aéronautique et du spatial. Hors Ile-de-France, c’est un des premiers centres universitaire et de recherche français. A ces ressources s’ajoutent son rayonnement culturel et sa richesse patrimoniale. Elle a aussi la chance de n’avoir été ni défigurée par la révolution industrielle ni saignée par le déclin industriel. Maintenant, il faut passer le cap et consolider ces atouts, avec une meilleure interaction entre le monde économique et celui de la connaissance. L’autre condition de réussite passe par la fédération des énergies, notamment de toutes les forces politiques dans la conduite de la métropole, et aussi par le dialogue avec les autres agglomérations de la région Midi-Pyrénées. Toulouse Métropole reste la locomotive, mais il faut créer des pôles d’équilibre.

Quels sont les grands chantiers ?

Pour conforter la métropole, on a besoin d’outils. Un Parc des expositions métropolitain et la 3e ligne de métro en font partie. La ZAC de l’Oncopole, dédiée aux soins, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie, a vocation à devenir un nouveau poumon économique. Le quartier de la gare avec l’ouverture de la LGV Bordeaux-Toulouse est aussi important. A ce sujet, je suis confiant malgré l’avis défavorable de la commission d’enquête; le gouvernement a, en effet, promis qu’il prendrait sa décision avant l’été. Il reste à boucler le plan de financement.

Quels outils sont nécessaires pour aménager la métropole ?

Mon prédécesseur a lancé la fusion de trois sociétés d’économies mixtes d’aménagement qui ont donné naissance à Oppidea. Je veux un outil plus souple et moins coûteux. Des ZAC privées pourraient susciter l’émulation. L’Etablissement public foncier local (EPFL) du Grand Toulouse est un autre outil qui doit monter en puissance.

Comment garantir l’équilibre sur la métropole où Toulouse représente la moitié de la population ?

Respecter les identités communales et avancer ensemble sur l’économie, l’emploi, les transports et l’habitat. Ce dernier est une des priorités du programme pluriannuel d’investissement que nous voterons en juin 2015. Par ailleurs, nous avons réformé les pôles de proximité, en cherchant à en accentuer l’efficacité par une meilleure répartition des moyens (ils passent de 5 à 9). Enfin, la moitié des vice-présidents et des présidents des commissions sont des représentants des communes périphériques.

Comment envisagez-vous les prochaines discussions avec le conseil départemental sur la répartition des compétences ?

Les habitants de Toulouse Métropole sont des Haut-Garonnais. A ce titre, le département doit être présent dans les projets du Parc des expositions et de la troisième ligne de métro. Concernant la répartition des compétences, nous sommes dans le flou. Une seule assurance : la voirie va basculer à la métropole au 1er janvier 2017. Cela donnera plus de cohérence sur les opérations de voirie. Pour le reste, je n’ai pas d’a priori.

Comment voyez-vous l’avenir dans la future grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon ?

Avec Philippe Saurel, maire DVG de Montpellier, nous voulons adopter une feuille de route commune, fin 2015. Toulouse pourrait être la capitale, compte tenu de son poids économique et démographique, et tous les services de l’Etat et régionaux devraient être répartis de façon équitable entre Toulouse et Montpellier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X