Régions Caen

Une bibliothèque étendard pour l’agglomération

Mots clés : Manifestations culturelles

En retenant la proposition de Rem Koolhaas pour sa bibliothèque multimédia à vocation régionale (BMVR), la communauté d’agglomération Caen la Mer, dirigée par Philippe Duron, entend faire de ce bâtiment le symbole de son renouveau.

C’est le projet du cabinet néerlandais Office for Metropolitan Architecture (OMA), dirigé par l’architecte Rem Koolhaas, qui a été retenu pour la future bibliothèque multimédia à vocation régionale (BMVR), l’un des équipements phares de la presqu’île de Caen (Calvados). Le groupement de maîtrise d’œuvre retenu est composé de OMA (mandataire), Iosis (ingénierie), Elioth (développement durable), Ducks (scénographie) et DVH (acoustique).

« Sur les cinq projets finalistes, aucun n’est indigne mais la proposition de Rem Koolhaas s’est imposée d’elle-même. Elle a recueilli 14 voix contre 4 pour le projet suivant, celui de Ricciotti », explique Philippe Duron, président de la communauté d’agglomération Caen la Mer et président du jury. « Cela a été beaucoup plus difficile lors de la première phase du concours en janvier où nous avons mis 8 heures et demie pour sélectionner les finalistes parmi 176 projets venant d’équipes du monde entier et écarter de grands noms de l’architecture comme Zaha Hadid par exemple », se souvient l’élu.
Implanté à la pointe de la presqu’île – un territoire de plus de 100 ha en pleine reconversion pour lequel un concours portant sur le marché de définition est en cours -, cet équipement d’un nouveau genre sera édifié sur cinq niveaux qui accueilleront une bibliothèque de 810 places assises et 150 000 documents en accès libre, un auditorium de 150 places, un espace d’exposition, un restaurant et un café avec terrasse.

Cahier des charges exigeant

Philippe Duron voit dans ce bâtiment le « symbole d’un développement urbain d’ambition internationale ». Il souhaitait un « geste architectural puissant », mais a imposé un cahier des charges exigeant élaboré avec le cabinet Café programmation. « Les autres équipes ont fait des projets attendus, en raison des contraintes du cahier des charges et du POS très rigoureux au niveau des façades par exemple. Mais, tout en respectant ces contraintes, OMA a su apporter des formes nouvelles en optant pour un bâtiment en forme de croix de Saint-André avec des axes de différentes longueurs », détaille Philippe Duron. De fait, grâce à cette forme, quatre angles sont ainsi constitués créant autant de « squares » extérieurs et donnant ainsi une excellente visibilité aux quatre grands pôles de la BMRV : arts, sciences humaines, littérature, et sciences et techniques. Et surtout, le bâtiment peut s’organiser à partir d’un espace central d’où le lecteur peut se diriger vers chacun des pôles.
« La forme architecturale répond parfaitement à la fonctionnalité demandée au bâtiment. En associant des grands volumes à des espaces plus confidentiels, ce projet est le reflet du besoin des usagers », explique Philippe Duron, qui met également en avant la luminosité (la façade est percée de vastes baies et le toit offre deux puits de lumière et deux patios), son insertion dans le site, une grande évolutivité et de bonnes performances énergétiques.
Le bâtiment de 18 m de hauteur et d’une surface de 12 730 m2 Shon (8 800 m2 de surface utile nette) représente un investissement de 51,14 millions d’euros TTC (hors foncier et informatisation) qui sera supporté à 57,2 % par l’agglomération. Le montant prévisionnel des travaux s’élève à 29,78 millions d’euros HT, dont 18,95 millions pour le clos couvert.
Le projet sera suivi par Clément Blanchet, un architecte de 29 ans qui a rejoint OMA en 2004 et a été promu associé en 2008. Les premiers appels d’offres seront lancés mi-2011 pour une livraison annoncée au printemps 2015.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le calendrier

Avant-projet sommaire (APS) : d’octobre à décembre 2010.
Avant-projet définitif (APD) : de février à avril 2011.
Permis de construire, définition et lancement des marchés : de mai 2011 à l’été 2012.
Chantier : 24 mois, à partir de septembre 2012.
Livraison prévue : printemps 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X