Régions

Une assemblée unique pour les acteurs de la mer

C ‘est une institution unique en France. Le « Parlement de la mer », créé en 2013 sous l’impulsion de l’ancien président du Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, réactivé fin 2016 par Carole Delga, présidente de la région Occitanie, donne corps à la communauté maritime régionale. « Les pêcheurs y dialoguent avec les scientifiques, les plaisanciers avec les professionnels de l’industrie nautique, autour des enjeux de la croissance bleue », résume Didier Codorniou, son président, par ailleurs maire de Gruissan et vice-président de la région.

Réacteur à idées. Espace de médiation, le parlement est aussi une force de proposition. « C’est un réacteur à idées et à projets », souligne Jean-François Blanchet, directeur général de l’opérateur hydraulique BRL et vice-président du parlement. En cinq ans, cette instance, forte de 198 membres, a contribué au choix des zones propices aux projets d’éolien en mer, mis en place un réseau de gestionnaires de récifs artificiels, défini un schéma de dragage des ports, participé à l’élaboration du plan Littoral 21… « Nous allons essayer d’accélérer encore », promet Didier Codorniou.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X