Autres Tops/Flops 2015

Une année de claques et de déclics

Dans un contexte toujours marqué par la crise, certains acteurs du BTP ont pris des coups. D’autres ont réussi à briller… La rédaction revient sur douze mois d’échecs et de réussites.

Retrouvez tous les articles sur www.lemoniteur.fr/a-l-affiche/tops-flops

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

TOPS

Transition énergétique : remède de cheval pour le bâtiment

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte donne le la en matière de développement durable dans le BTP. C’est la première fois que le Parlement se prononce sur l’orientation énergétique de la France et instaure une nouvelle idée : la croissance économique n’est pas forcément corrélée à la consommation énergétique. Certes, les contraintes demeurent nombreuses pour le secteur (bâtiment à énergie positive en 2020, meilleure gestion des déchets…). Mais elles seront également porteuses de développement économique pour la filière.

Enlarge your PTZ !

Annoncé en novembre, le prêt à taux zéro (PTZ) version 2016 a pris une bonne dose de Viagra. Au 1er janvier, le prêt sera « élargi ». Il financera jusqu’à 40 % du prix d’achat d’un logement neuf ou ancien, dans les 36 000 communes de France. Jusque-là, seules les zones rurales bénéficiaient de ce traitement de faveur. Pour l’activer lors d’un achat dans l’ancien, les primo-accédants devront réaliser de lourds travaux de rénovation énergétique (25 % du prix au moins). Plus qu’un coup de peinture, donc !

3,27 Mds d’euros

seront investis dans le plan de relance autoroutier. Signé en septembre entre l’Etat et les concessionnaires après trois ans de négociations, il financera une trentaine d’opérations, dont 80 % seront réalisées dans les cinq ans.

Les architectes sauvent leur concours

Les architectes sont de fins négociateurs. Le projet de réforme des marchés publics menaçait de rendre facultatif le concours d’architecture comme mode de dévolution de la commande publique. Mais les représentants de la profession ont réussi à maintenir le caractère obligatoire de cette procédure dans les textes.

Et Bim ! Renzo Piano en Or

Le projet de Renzo Piano pour l’Ecole normale supérieure (ENS) Cachan à Gif-sur-Yvette (Essonne) a remporté le BIM d’Or (organisé par le Groupe Moniteur). Dans ce projet, le bâtiment est intégralement conçu et exploité grâce à la maquette numérique. Les 108 dossiers déposés ont révélé deux tendances : le BIM s’immisce désormais dans la gestion de l’approvisionnement des chantiers (4D) et l’estimation des coûts (5D).

La Samaritaine solde son contentieux

C’est la fin d’un véritable feuilleton. A l’issue d’un combat administratif qui a vu s’affronter pendant deux ans les défenseurs de la façade ondulante de l’agence Sanaa et ceux du patrimoine historique, les travaux ont débuté au mois de juillet à la Samaritaine. Le permis de construire définitif avait été délivré par le Conseil d’Etat en juin après moult recours. Commerces, logements sociaux, bureaux, crèche et hôtel de luxe : après trente-six mois de travaux, on trouvera vraiment tout à la Samaritaine !

Les mauvais payeurs blacklistés

Le gouvernement s’est doté d’une nouvelle arme pour lutter à la fois contre le travail illégal et les retards de paiement, deux fléaux du BTP : la liste noire. Depuis cet automne, employeurs malhonnêtes et retardataires chroniques n’ont qu’à bien se tenir ! En plus des peines existantes, ils peuvent désormais voir leur nom publié sur le site Internet du ministère du Travail ou de la DGCCRF. Bien que controversée, la méthode a fait ses preuves outre-Manche.

Jackpot pour les maires bâtisseurs

Cette année, 470 collectivités locales ont perçu « l’aide aux maires bâtisseurs ». En mars dernier, Manuel Valls s’était engagé à verser une prime de 2 100 euros par logement neuf aux maires dont le parc de constructions existantes avait augmenté de plus de 1 % dans l’année. Au total, le gouvernement a débloqué 34 millions d’euros pour financer cette mesure. Et la commune qui a touché le pactole est… Romainville (Seine-Saint-Denis). La ville a perçu 1,4 million d’euros.

Colas fait rayonner la route

Wattway est l’une des innovations les plus lumineuses de l’année. Ses modules photovoltaïques posés directement sur la chaussée existante pourront bientôt alimenter, par induction, éclairage public et véhicules électriques. Le procédé a déjà décroché un « coup de cœur » du jury des Trophées Solutions Climat lors de la COP 21.

115 000 logements neufs

devraient être commercialisés en 2015 selon la Fédération des promoteurs immobiliers. Soit une progression de près de 10 % par rapport à 2014. La profession est unanime : ces bons résultats s’expliquent par le dispositif d’investissement locatif Pinel, qui a séduit les investisseurs.

Ces archis qui cumulent des miles

Du Japon à la Finlande, les architectes français ont brillé à l’international en 2015. Dominique Perrault a reçu des mains de la princesse japonaise Hitachi le prestigieux prix Praemium Imperiale, catégorie architecture. Le duo franco-japonais Moreau-Kusunoki a décroché la conception du musée Guggenheim Helsinki parmi plus de 1 700 candidats, avec un projet à façade en bois. Ce matériau réussit décidément à nos architectes : bien charpenté, le pavillon français à l’exposition universelle de Milan, conçu par l’agence X-TU, a été élu meilleure réalisation en termes d’architecture.

Smart City : le pari Hikari

Bouygues Immobilier et SLC ont mis un coup de pied dans la fourmilière avec Hikari à Lyon Confluence. En livrant le premier îlot à énergie positive, ils préfigurent la Smart City de demain. Les 12 800 m² de bâtiments à usage mixte et d’installations de pointe (centrale de cogénération à l’huile de colza, panneaux photovoltaïques…) doivent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Pari gagné ? Verdict dans un an.

« Beaucoup de nos concitoyens pensent que l’intervention de l’architecte est synonyme de renchérissement du coût du chantier. Il nous faut donc leur démontrer la valeur ajoutée de l’architecture : esthétique mais aussi fonctionnelle et financière. C’est la raison pour laquelle je lance, dans le cadre de la Stratégie nationale pour l’architecture, une mission sur la valeur économique de l’architecture. »

Fleur Pellerin, ministre de la Culture, lors d’un entretien au « Moniteur » en novembre

Rapido.

Jeanne-Marie Prost préside l’Observatoire des délais de paiement. Un poste vacant depuis 1 an.

Pharaonique.

Le sarcophage de Tchernobyl est achevé : 36 000 t, soit 6 000 éléphants.

Géométrie.

Après s’être mis la tête au carré, les élus de Paris ont validé le projet de la tour Triangle.

Espéranto.

Six industriels français de la domotique veulent créer un langage commun aux objets connectés.

ENCADRE

FLOPS

Corbu facho ?

Ç’aurait dû être une grande célébration de l’œuvre de l’architecte. Mais le 50e anniversaire de la disparition de Le Corbusier a été terni par la publication de deux ouvrages revenant sur son passé trouble pendant la Seconde Guerre mondiale. Les monographies, les expositions, les hommages et la grande rétrospective au Centre Pompidou qui lui avaient été dédiés ont presque été éclipsés par la polémique. Fasciste ou opportuniste, Corbu ? Quelle que soit la réponse, le débat a pris le pas sur la fête.

Eurovia jette l’éponge en Inde

Galvanisée par les promesses de grands PPP du Premier ministre Modi, Eurovia s’était offert en 2012, pour 100 millions d’euros, la société indienne NAPC, active dans le bâtiment et les travaux publics. Mais, échaudée par le peu de projets effectivement lancés, la filiale de Vinci a cédé en juin la totalité du capital de l’entreprise. Et épongé au passage une partie des dettes de NAPC, estimée à 15,5 millions d’euros par la presse locale.

Mutuelle : des salariés du BTP au régime sec

Alors que la complémentaire santé devient obligatoire pour tous les salariés au 1er janvier 2016, les organisations professionnelles du BTP ont échoué à s’entendre sur un accord de branche. Résultat : les salariés du BTP sans mutuelle d’entreprise avant le 1er janvier seront couverts « au minimum légal ».

Running gag.

La mise en route de l’EPR de Flamanville est repoussée…

Cacophonie à la Philharmonie

La Philharmonie de Paris a défrayé la chronique en 2015. Livrée avec deux années de retard, la salle de concert, sous-évaluée à l’origine (178 millions d’euros), a fini autour de 380 millions… Son architecte, Jean Nouvel, a snobé l’inauguration en janvier dernier. Et il ne s’est pas privé de dénoncer publiquement d’innombrables malfaçons. Selon lui, « le bâtiment a été ouvert dans un planning ne permettant pas de respecter les exigences architecturales et techniques ». L’architecte est allé jusqu’à renier son œuvre et à assigner ses commanditaires en justice pour réaliser « des travaux modificatifs ». Il a finalement été débouté.

COP21 : le détachement qui fait tache

Boulette sur le chantier de la COP21. Alors que les organisateurs de la conférence s’étaient engagés à privilégier les entreprises et la main-d’œuvre locales, au moins 200 travailleurs détachés se sont affairés sur le chantier. Ce bad buzz ne doit pas cacher la lutte menée par le gouvernement contre la fraude au détachement, notamment avec la publication en mars dernier du décret n° 2015-364 relatif à la lutte contre le travail illégal et contre les fraudes au détachement de travailleurs.

Jésus.

L’AFP a tué Martin Bouygues. Et l’a ressuscité.

251 300 mises en chantier

n’ont pas été comptabilisées par le ministère du Logement dans ses statistiques entre 2010 et 2014. Si l’on remonte à l’année 2000, le chiffre explose : 346 100 logements manquent à l’appel. Une paille ! Est-il utile de préciser que le ministère a revu sa méthode de calcul en 2015 ?

Annus quasi horribilis pour Zaha Hadid

Le projet de stade olympique de l’architecte irako-britannique pour les JO 2020 de Tokyo a été annulé cet été, à quelques mois du début des travaux. En cause, un doublement des coûts, qui approchaient les 2 milliards d’euros, et un concept « disproportionné ». Après une riposte sur Internet, Zaha Hadid a finalement renoncé à participer au nouvel appel à projets. La médaille d’or que lui a décernée le Royal Institute of British Architects devrait la réconforter.

Dume : une simplification complexe

Le Document unique de marché européen (Dume) devait constituer un outil de simplification pour aider les PME à accéder aux marchés publics de l’UE, en remplaçant plusieurs attestations fastidieuses à réunir. Mais les premières moutures du document, floues et inadaptées à la sémantique française, relèvent plus du casse-tête que de la simplification.

A Rennes, Elaine fait des siennes

Rien ne résiste à la belle Elaine. A son contact, les trottoirs s’effondrent et les murs tremblent. Le tunnelier qui creuse depuis le début de l’année la deuxième ligne de métro de Rennes a provoqué l’évacuation préventive d’une maison et lézardé les murs d’une église dans le centre-ville. L’émoi qu’Elaine a suscité – ajouté à la composition complexe du sous-sol – a déjà retardé le projet d’au moins cinq mois.

Saint-Gobain et Sika, l’amour vache

C’était l’une des unions les plus attendues de l’année. Mais la fiancée fait de la résistance. Un an après les premières avances de Saint-Gobain, qui veut prendre le contrôle de Sika, la majorité du conseil d’administration du chimiste suisse du BTP s’oppose toujours à la publication des bans. Le conflit a été porté devant les tribunaux.

7e place

C’est le rang auquel a chuté la France dans le classement de la qualité des routes établi par le Forum économique mondial. Premier en 2011, le réseau français avait déjà été rétrogradé à la 4e place en 2014.

Logement : retard à l’allumage pour la rénovation énergétique

Malgré la décomplexification du crédit d’impôt transition énergétique (CITE), les Français ne font pas rénover leur logement. « Certes, ces marchés progressent de 1 % à 2 %, mais ce n’est pas le raz-de-marée attendu », estime Bernard Coloos, directeur aux affaires économiques, financières et internationales de la Fédération française du bâtiment. Devant un environnement économique jugé instable, un prix de l’énergie au plus bas et un pouvoir d’achat en berne, les propriétaires choisissent le statu quo.

Peur bleue sur le pont

Et crac ! A peine deux semaines après son inauguration, le pont de verre érigé dans le parc géologique du mont Yuntai, dans la province chinoise du Henan, s’est fissuré. En cause : une tasse en acier tombée des mains d’un touriste. La mésaventure a créé la panique à 180 mètres du sol.

« Sans plus de détour, je souhaite vous présenter mes excuses. Ce que je n’ai pas su dire, c’est que je suis designer et qu’il n’est pas indispensable d’être architecte pour s’intéresser et savoir apporter des solutions aux questions d’habiter et de pratiquer des “ lieux de vie ”. »

Ora-ïto, designer, dans une lettre adressée à Catherine Jacquot, présidente de l’Ordre des architectes, après avoir affirmé sur France Info que « le diplôme d’architecte ne sert pas à grand-chose »

– 8 % d’activité

C’est la chute historique enregistrée par les travaux publics français en 2015 selon la FNTP. Du jamais-vu en trente ans. L’année 2016 sera-t-elle celle de la reprise ? Certainement pas. La fédération prévoit une nouvelle baisse de l’activité de 3 % en 2016.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X