Régions Bourges

Un vélodrome pour conforter le pôle sportif régional

Mots clés : Architecte - Architecture - Bois - Energie renouvelable - Sport

Porté par le conseil général du Cher puis repris à son compte par le conseil régional du Centre, le projet de vélodrome à Bourges (Cher) vient de franchir une étape importante avec la désignation du maître d’œuvre. Les élus viennent en effet de choisir le groupement entre les cabinets berruyers Carré d’Arche et Bosredon-Piétu qui avaient déjà conçu le Creps à côté duquel le vélodrome sera installé.

Carré d’Arche, dirigé par Jean-Pierre Prin, est aussi à la base du premier lycée HQE construit dans la région près de Bourges. Ce vélodrome s’inscrit donc dans la volonté de renforcer un pôle sportif de haut niveau mais aussi de s’insérer dans un écoquartier aménagé par la Ville de Bourges. « Il s’agissait, explique l’architecte Jean-Pierre Prin, de proposer une relation visuelle harmonieuse avec le Creps, d’en limiter l’aspect imposant et d’optimiser les consommations énergétiques ». Ce vélodrome de 8 877 m 2 se présente comme une structure ovoïde avec une base en béton supportant une charpente bois-métal (avec 90 m de longueur pour la poutre centrale).

Toiture translucide

Ce bâtiment « bioclimatique » sera surmonté par une grande calotte vitrée et une toiture translucide apportant une lumière naturelle et tamisée sans risque d’éblouissement pour les cyclistes. Cette toiture sera couverte d’une membrane photovoltaïque pour la production d’électricité. Les architectes ont voulu aussi faire œuvre originale « sans copier ce qui peut se faire ailleurs et surtout pas un hangar métallique ».
Ce vélodrome sera aussi ouvert à d’autres sports collectifs ou individuels (handball, tennis, judo, athlétisme). Un grand filet central et amovible permettra ainsi de séparer les activités entre la piste cycliste et la partie centrale. L’équipement sera doté de 500 places en gradins. La piste en bois, de 200 m de longueur et 6,50 m de largeur, de forme asymétrique comme celle des JO de Pékin, a été conçue par Clémens Schürmann, un architecte allemand, ancien cycliste spécialiste des anneaux de grande vitesse. Les premiers travaux devraient être engagés début 2011 pour une livraison en mars 2012.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maître d’ouvrage : conseil régional du Centre ; maîtrise d’ouvrage déléguée : SEM Territoria.
Maîtrise d’œuvre : architectes : atelier Carré d’Arche (Jean-Pierre Prin, mandataire) et atelier Bosredon-Piétu (Bourges) ; architecte piste : Schürmann Architekten (Allemagne).
BET : Seith (Le Subdray), BET fluides ; Sylva Conseil (Clermont-Ferrand), structure bois.
Paysagiste : Brigitte Barbier (Orléans).
Surface : 8 877 m 2 .
Coût : 13,7 millions d’euros HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X