Territoires Normandie

Un site dédié aux entreprises de l’écoconstruction

Mots clés : Démarche environnementale

Le président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, tenait à venir poser lui-même la première pierre des ateliers du Madrillet. Situé sur le technopôle éponyme, à Saint-Etienne-du-Rouvray, cet ensemble immobilier, directement accessible par l’A 13 et développant 1 600 m2 en deux bâtiments, a, en effet, vocation à développer une nouvelle offre sur le territoire, puisqu’il est destiné aux entreprises de l’écoconstruction (le projet fait l’objet d’un partenariat avec la chambre de métiers et de l’artisanat de Seine-Maritime).

Eviter de miter les zones d’activités.

L’opération est réalisée de A à Z par la Shema (Société hérouvillaise d’économie mixte pour l’aménagement), qui accompagne le développement des entreprises par le truchement de solutions foncières et immobilières sur mesure. Très active sur l’ensemble de l’ex-Basse-Normandie ainsi que dans la région du Havre, la Shema étend en l’occurrence sa zone d’influence. « Nous avons depuis longtemps l’habitude de monter ce genre de locaux, commente Alain Kendirgi, le directeur général de la Shema. Nous avons commencé à en faire pour répondre aux demandes de petites surfaces, qui peuvent descendre jusqu’à 100 m2. Cela évite de miter les zones d’activités. On ne va tout de même pas rééditer les erreurs qui ont été commises dans les zones d’habitat ! » L’architecture contemporaine et soignée des ateliers du Madrillet, signée de l’agence Dupont Nicolay-Rattier (Hérouville-Saint-Clair), illustre cette volonté de s’insérer dans un environnement qualitatif. Au regard de la thématique de l’écoconstruction, on peut, toutefois, s’étonner qu’une structure métallique ait été préférée à une structure bois, ce qui limite de facto la performance thermique à la RT 2012. La Shema investit 2,3 millions d’euros HT en fonds propres sur cette opération, en comptant l’achat du terrain à Rouen Normandie Aménagement. « 60 % de l’espace ont déjà été commercialisés en Vefa », indique Alain Kendirgi. Les deux premiers acquéreurs, l’entreprise Omnis System, spécialisée dans la technologie et les solutions de sécurité des biens et des personnes, et GRT Gaz, prendront possession de leurs nouveaux locaux à l’automne 2016, sur respectivement 200 m2 et 760 m2.

1 300 euros / m2 à la vente.

Restent à la disponibilité six ateliers d’environ 100 m2 pouvant être regroupés et accueillir des aménagements en mezzanine. Le prix de vente est de 1 300 euros HT/m2 le clos couvert avec réseaux privatifs et quatre places de stationnement par tranche de 100 m2. Outre une qualité d’usage, ces locaux neufs garantissent à leurs occupants des charges réduites. « Le cas échéant, nous pouvons aller jusqu’à effectuer le portage », précise Alain Kendirgi, ce qui laisse également la porte ouverte à des artisans qui préféreraient louer plutôt que de s’engager dans un achat. A noter que toutes les entreprises intervenant sur ce chantier sont normandes. Parmi elles, SMCB (gros œuvre), Fourcade (charpente métallique), SEB (étanchéité), Foucault (bardage), Alubat (menuiseries extérieures)…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X