Annuel aménagement

Un ruban photovoltaïque de deux kilomètres pour Grenoble

Mots clés : Energie renouvelable - Technique de construction

Une verrière de panneaux photovoltaïques de deux kilomètres de long sur 25 mètres de haut : ce pourrait être d’ici quelques années le signal, bien visible, de l’engagement de la Ville de Grenoble dans les technologies et l’écologie. Proposé par l’urbaniste Claude Vasconi, ce ruban longerait l’autoroute venant de Lyon et s’accrocherait aux façades des nouveaux bâtiments construits dans le cadre de la restructuration du « polygone scientifique », ce quartier proche du centre-ville où se concentrent les laboratoires de recherche de la capitale alpine. Le projet prévoit de densifier le quartier, où treize mille personnes travaillent mais seulement trois cents résident, avec en tout 1 million de m2 à construire en quinze ans (dont 4 000 logements) en privilégiant un axe rectiligne desservi par le tramway.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X