Territoires Charleville-Mézières

Un projet de Madef chasse l’autre

Après l’abandon du projet initial pour cause de contraintes environnementales et sismiques, les contours de la future maison départementale de l’enfance et de la famille (Madef) se dessinent. L’établissement, destiné à accueillir des mineurs placés, serait bien reconstruit à Charleville-Mézières, mais cette fois dans le quartier de la Houillère, sur une parcelle de 4,3 ha. Sa capacité serait de 144 places, dont 90 d’urgence contre 68 aujourd’hui. Montant des travaux : 14 millions d’euros HT. Le concours d’architecte sera lancé dans le courant de l’année.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X