Régions Paris

Un printemps en chantier pour Chapelle International

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

Connaissez-vous les Soho ? Acronyme de small office home office , un Soho est un lieu de vie qui articule, au sein d’un double volume, des espaces à la fois pour travailler et pour résider. Ce concept novateur sera bientôt développé sur 8 500 m² au rez-de-chaussée des bâtiments du futur quartier Chapelle International (Paris XVIIIe ), sur des emprises appartenant à la SNCF. Le quartier doit accueillir un programme multifonctionnel de 150 000 m² associant fonctions urbaines traditionnelles (33 000 m² de bureaux, 56 000 m² de logements dont 45 % de logements sociaux, des commerces, une école, une crèche de 99 places et 4 400 m², une maison des pratiques artistiques amateurs) et des programmes innovants comme ces Soho, ainsi qu’une base logistique multimodale de 42 000 m2 .

Fin janvier, le promoteur immobilier Sogeprom achetait auprès d’Espaces ferroviaires les charges foncières pour la construction de 237 logements et 2 300 m² de Soho. Un projet baptisé « Référence », conçu par les agences d’architectes Brenac & Gonzalez et MOA, dont le début des travaux est prévu en avril 2017 pour une livraison au premier trimestre 2019.

Boucle d’eau chaude locale. Les chantiers de logements sociaux et à loyer intermédiaire de la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) connaîtront également leurs premiers coups de pioche ce printemps. Deux immeubles rassembleront un total de 258 logements dont certains sociaux, un foyer de travailleurs migrants, un foyer de jeunes actifs et 2 000 m² de Soho ; deux autres abriteront 105 logements et 1 200 m² de Soho. Les premières livraisons sont prévues à partir de 2019.

Les travaux de viabilisation du site (réseau d’assainissement, eau potable et première phase des travaux de voirie) commencés en 2016 devraient s’achever dans le mois qui vient, au moment où débutera la réalisation d’un pont franchissant l’ancienne ligne de Petite Ceinture pour relier le boulevard Ney au lotissement. Enfin, les 144 000 m² de constructions neuves seront chauffés grâce à une installation inédite : une boucle d’eau chaude locale et indépendante intégrant un mix énergétique avec du biogaz, alimentée à 50 % en énergies renouvelables et de récupération.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X