Régions Paris

Un pont pour franchir le faisceau d’Austerlitz

Mots clés : Ouvrage d'art

Le futur pont de la Salpêtrière va créer un nouveau lien entre deux quartiers de Paris Rive Gauche : le boulevard de l’Hôpital et l’avenue Pierre-Mendès-France. Franchissant l’obstacle du faisceau ferroviaire de la gare d’Austerlitz, l’ouvrage de 85 m de long et de 22 m de large offrira des espaces piétons, une piste cyclable en site propre, des voies de bus et une voie routière. Le défi pour Arcadis, son concepteur, sera de gérer des contraintes fortes liées au milieu urbain dense et aux infrastructures existantes (voies ferrées et ligne 5 du métro).

Mise en place complexe. L’opération de mise en place sera particulièrement complexe. Le tablier devra être construit sur la rive sud pour être ensuite lancé en plusieurs fois au-dessus des voies, nécessitant des coupures de circulation. Pour gérer ces contraintes, Arcadis a fait le choix d’établir un modèle BIM permettant d’insérer le projet dans la réalité du site. « La modélisation de l’existant, tel que le tunnel de la RATP, les réseaux concessionnaires de la dalle, les voies ferrées et les seuils des bâtiments, permettra de mieux cerner les contraintes physiques et les potentiels points de conflits », explique Didier Guth, directeur métier génie civil et ouvrages d’art chez Arcadis. Le démarrage des travaux est prévu dans le courant du second semestre 2019 et la livraison en 2021.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X