Régions Saint-Nazaire

Un plongeon en 3D dans le centre aquatique

Le centre aquatique de Saint-Nazaire (Loire Atlantique), conçu par l’agence Coste Architectures, ouvrira ses portes l’été prochain, après vingt-deux mois de travaux et deux ans d’études. Récompensé par le BIM d’or 2014, il a été entièrement conçu grâce à la maquette numérique (lire aussi p. 62) . C’est aussi le premier équipement de ce type réalisé en France en BIM de niveau 2. Autrement dit, les modèles des différents partenaires ont été combinés en un seul modèle fédéré. Pour travailler sur ce projet, les architectes ont profité de la présence, à Saint-Nazaire, du Centre industriel de réalité virtuelle (Cirv), un équipement unique en Europe, pour développer un autre usage de cette maquette numérique. « Nous avons pu expérimenter les dernières technologies 3D interactives. C’est ainsi qu’avant le premier coup de pioche, toutes les entreprises intervenant sur le chantier ont découvert le projet à l’échelle 1 dans une salle immersive », explique l’architecte Emmanuel Coste. Appelée « cave », cette salle est le fleuron du Cirv. Elle est équipée d’un outil de visualisation 3D interactif et de cinq écrans de 3 x 3 m, allant du sol au plafond.

Appréhender les volumes hauts.

En chaussons (pour préserver l’écran au sol) et équipés d’un joystick, les responsables du chantier ont pu se promener dans tout le centre aquatique et appréhender pleinement le bâtiment, notamment ses volumes hauts, ce qui est impossible avec les systèmes immersifs classiques. « Aujourd’hui, la “cave“ est utilisée par Airbus, les chantiers navals STX et les industriels de l’éolien offshore. L’agence Coste a pris de l’avance mais nous allons commencer à nous intéresser au bâtiment, car nous voyons bien que ce secteur est demandeur », assure Sophie Levionnois, directrice du Cirv.

La maquette numérique complète du centre aquatique pourra avoir de multiples usages jusque dans la gestion par le maître d’ouvrage. « Nous comptons nous approprier l’outil en formant nos équipes pour la maintenance du bâtiment », confirme Xavier Martial, directeur du patrimoine communautaire de la Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire (Carène).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X