Régions Lyon

Un parking mutualisé de 800 places à Confluence

Mots clés : Ouvrage d'art - Pollution du sol - Stationnement

19 Nombre de barrages et de centrales hydroélectriques sur le Rhône. Source : Compagnie nationale du Rhône.

1 000 Nombre de sites pollués recensés dans la région. Source : Indura.

845 M€ Montant des investissements dans l’immobilier d’entreprise sur le marché lyonnais en 2016.

Quartier durable, Lyon Confluence expérimente le parking mutualisé avec la construction d’un ouvrage de plus de 800 places au cœur de la ZAC 2. Gérées par la société publique locale (SPL) Lyon Confluence pendant les quatre premières années, les places seront proposées aux salariés du quartier et aux promoteurs dans le cadre de concession de droit à stationner de longue durée qu’ils proposeront à leurs résidents. « Le PLU prévoit 0,7 place par logement. Le nombre de places réglementairement exigé se trouve justement dans les îlots en R – 1 et dans le parking mutualisé », souligne Elisabeth Kern, chargée du projet à la SPL.

Confiée à Arcadis, mandataire du groupement, la réalisation de ce parking de 5 niveaux enterrés, dont la livraison est attendue début 2018, nécessitera un montant de travaux de 26 millions d’euros HT. Pour s’adapter aux conditions hydrogéologiques du quartier, le choix constructif s’est naturellement porté vers la réalisation d’une paroi moulée de près de 300 mètres linéaires pour étancher le futur ouvrage. Trois mois de travaux, 10 000 m3 de béton et 780 tonnes d’acier ont été nécessaires aux équipes de Spie Fondations pour la réalisation de cette « ceinture » étanche. Sous le dallage du niveau le plus bas, un radier drainant a été mis en place pour permettre à l’eau de circuler. L’eau présente sera redirigée vers des fosses de pompage avant d’être réinjectée dans la nappe.

10 km de poutres. Entrées en phase de gros œuvre, les équipes d’Eiffage Génie Civil Est Méditerranée réalisent actuellement les différents niveaux de parking. « Nous avons achevé les élévations verticales du niveau – 5 », indique Pierre-Henri Legentil, responsable travaux chez Eiffage. Conçu par l’agence Carbonnet, avec Tomasini Design, ce parking, construit avec une structure classique poteaux-poutres portant des planchers coulés sur bacs acier, a cependant nécessité la conception d’outils spécifiques pour coffrer les éléments structurels architectoniques. Ce sont ainsi 300 poteaux et l’équivalent de 10 kilomètres de poutres qui seront réalisés au cours de ce chantier !

Pour ce qui est des services, outre des places équipées de bornes de recharge électrique et des voitures en auto-partage, le parking proposera des emplacements permettant de stationner des véhicules utilitaires légers. Des box de rangement se-ront également disponibles à la location. Visuellement dégagé, chaque niveau sera soigneusement éclairé. Pour les circulations verticales, le choix des matériaux s’est porté vers un revêtement de sol rappelant l’aspect d’un acier autopatiné. Une fois achevé, le parking servira de fondations à quatre des 11 bâtiments des futurs îlots réalisés par Bouygues Immobilier et Linkcity avec David Chipperfield, Aires Mateus et l’Atelier Vera & Associés à l’horizon 2020-2021.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X