Réalisation Chantier participatif

Un parc urbain construit avec ses usagers

Espace de transition entre ville et campagne, le PNU Ill-Bruche place les habitants de trois faubourgs de l’ouest de Strasbourg au centre de sa conception. La réussite des premiers chantiers participatifs encourage la collectivité dans cette voie.

Dans le brouillard glacé qui enveloppe Strasbourg ce dernier vendredi matin de novembre, seules deux personnes ont répondu à l’appel des « Folies végétales du Muhlbach », le nouveau chantier participatif du parc naturel urbain (PNU) Ill-Bruche, alors que le lendemain, l’association Haies vives d’Alsace (HVA) attend 22 inscrits prêts à réaliser l’espace ludique de 1 700 m2, un labyrinthe en forme d’oreille interne dessiné par une de ses militantes. Florence et Martine se sont connues hier. Les revoilà aux commandes des brouettes pour déposer le sable sur le socle de la future cabane, avant de planter les gaulettes de châtaignier qui structureront la haie tressée en saule. Servis par Floriane Dupré, coordinatrice de l’association, un café chaud et des brioches attendent la petite troupe de bénévoles et de prestataires. Parmi ceux-ci, Philippe Prince se satisfait, au final, de la faible affluence du jour : « Le montage de la cabane se prête difficilement au participatif. Il faut avancer. » Et il vit ses prestations pour HVA, non comme un travail mais comme un jeu dont les participants récoltent du bonheur : « L’an dernier sur un autre site du parc, j’ai vu des dizaines de gens de tous horizons travailler sous la pluie et la neige pour une plantation collective, infiniment heureux, en fin de journée,...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 386 du 24/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X