Régions Tours

Un « parc habité » remplacera les casernes

Mots clés : Transport ferroviaire

114 225 m2 Surface de bureaux placés à Nantes en 2016. La ville se classe au 4e rang français, devant Bordeaux.

352 km/h Vitesse atteinte sur l’ensemble de la section courante de la LGV Bretagne -Pays de la Loire, à la fin janvier.

10 200 personnes ont participé au Carrefour des gestions locales de l’eau de Rennes en 2017, soit 600 de plus qu’en 2015.

Tours vient de refermer un long chapitre de son histoire militaire : la Société d’équipement de la Touraine (SET) a racheté pour le compte de la Ville les casernes Beaumont et Chauveau, désaffectées depuis le départ de l’Ecole d’application du train en 2009. Proche des quartiers Rabelais et Tonnellé, cette parcelle de 10 ha cernée de murs de 3 m de haut va donner naissance à un « lieu de vie » dessiné par l’architecte urbaniste Bruno Fortier.

Le projet constitue « une opportunité foncière exceptionnelle pour une ville de la taille de Tours », s’est félicité le maire Serge Babary (LR) lors de la signature de l’acte de vente avec l’Etat (2,7 M€). Ce futur « parc habité » comprendra 550 logements, dont 20 % d’habitat social, ce qui a permis à Tours d’obtenir une ristourne de 1,9 M€. S’y ajoutent 40 000 m2...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5908 du 10/02/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X